Séance plénière du Département de La Réunion :

[VIDEO] Nassimah Dindar met les choses au clair et défend son bilan


Publié / Actualisé
Avant le début de la séance plénière du Conseil Départemental ce mercredi 8 novembre 2017, sa présidente, Nassimah Dindar faisait le point sur les sujets principaux qui allaient être débattus en présence des élus. Parmi eux, l'agriculture bio, mais aussi les affaires touchant la présidente parues dans la presse, concernant notamment sa maison à Saint-Denis. La sénatrice a montré sa volonté de se défendre et indique avoir déposé plainte à titre personnel, mais aussi au nom du Département.
Avant le début de la séance plénière du Conseil Départemental ce mercredi 8 novembre 2017, sa présidente, Nassimah Dindar faisait le point sur les sujets principaux qui allaient être débattus en présence des élus. Parmi eux, l'agriculture bio, mais aussi les affaires touchant la présidente parues dans la presse, concernant notamment sa maison à Saint-Denis. La sénatrice a montré sa volonté de se défendre et indique avoir déposé plainte à titre personnel, mais aussi au nom du Département.

A la fin de la commission permanente et avant le début de la séance plénière du Département, la présidente Nassimah Dindar (encore pour quelques temps) s'exprimait devant la presse pour faire le point sur les questions qui allaient être abordées en assemblée. Parmi elles, celle de l'agriculture, au détour du financement de labels agricoles bio, en faveur des produits péi.

 

Mais c'est l'actualité qui animera également une partie de la séance. De sa volonté, la présidente, qui défend "son bilan de gestion de l'argent public", a souhaité exposer sa version des faits quant aux récentes accusations d'arrangements avec la SPAG, parues dans le Journal de l'île, concernant notamment sa villa à Saint-Denis.

 

Nassimah Didar précise qu'elle et Ibrahim Dindar ont déposé plainte à titre personnel. Une plainte a également été déposée au nom du Département.

Enfin, puisqu'il était question d'actualité, nous avons demandé à la présidente son avis sur le projet de loi présenté par Marlène Shiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, contre "les violences sexistes et sexuelles".

 

 

La sénatrice présentera lors de son départ son bilan de gestion de 2004 à 2017.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !