10 permis retirés ce week-end :

Les gendarmes crèvent le pneu d'un jeune de 18 ans en fuite et alcoolisé


Publié / Actualisé
Ce dimanche 12 novembre 2017, la gendarmerie a fait le bilan des contrôles routiers du week-end. 10 permis ont été retirés et 90 infractions graves dont 28 délits ont été recensées. Ce dimanche matin, un automobiliste de 18 ans a tenté d'échapper à un contrôle des forces de l'ordre. Il circulait sans permis, sous l'emprise de l'alcool et avec un peu plus d'un gramme de zamal dans ses poches. Le jeune Portois a été placé en garde à vue et devra répondre de ses actes devant le tribunal de Saint-Denis.
Ce dimanche 12 novembre 2017, la gendarmerie a fait le bilan des contrôles routiers du week-end. 10 permis ont été retirés et 90 infractions graves dont 28 délits ont été recensées. Ce dimanche matin, un automobiliste de 18 ans a tenté d'échapper à un contrôle des forces de l'ordre. Il circulait sans permis, sous l'emprise de l'alcool et avec un peu plus d'un gramme de zamal dans ses poches. Le jeune Portois a été placé en garde à vue et devra répondre de ses actes devant le tribunal de Saint-Denis.

18 alcoolémies ont été constatées dont 6 délictuelles (taux supérieur à 0.40 mg/litre air expiré) ainsi que 4 conduites sous l'emprise de stupéfiants qui ont entraîné la perte du permis de conduire de leurs auteurs. Parmi les autres délits graves, on relève 3 défauts d'assurance et une conduite sans permis.

La palme de l'inconscience revient à ce jeune automobiliste portois âgé de 18 ans qui totalise à lui seul quatre délits routiers. Il a tout d'abort tenté d'échapper à un contrôle d'alcoolémie proche des discothèques de l'Ouest, ce dimanche matin à 07h30. Alors qu'il venait d'être dépisté positif à l'éthylotest électronique, il  a refusé de se garer sur la bas-côté et a redémarré en trombe.  Cet acte a provoqué le jet du bâton "stop stick" sous les roues du véhicule par l'élément placé en protection du contrôle. Le véhicule a poursuivi sa route sur quelques kilomètres avec la roue arrière droite crevée mais les recherches aussitôt entreprises ont permis de le retrouver peu après caché dans une voie cannière.

Le mis en cause circulait sans permis, sous l'emprise de l'alcool avec un taux de 0,47 mg/litre d'air expiré et détenait un peu plus d'un gramme de zamal dans ses poches. Placé en garde à vue à la BMO (Brigade motorisée - NDLR) de Saint-Paul, ce jeune homme devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis le 29 décembre prochain.

Sur l'ensemble des services du week-end, l'EDSR (Escadron départemental de sécurité routière - NDLR) a relevé 90 infractions comportementales (alcool, vitesse, priorités, équipements de sécurité, croisements et dépassements).

A l'approche de la fin de l'année très marquée en 2016 par une accidentalité en augmentation, la gendarmerie ne lâchera rien face à ces vecteurs d'insécurité routière.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !