Tout est une question d'habitude :

Diabète : tout manger, c'est possible


Publié / Actualisé
A l'occasion de la journée mondiale du diabète ce mardi 14 novembre 2017, les acteurs de la santé se mobilisent. La Réunion, largement touchée par la maladie du sucre a souvent été épinglée pour sa cuisine. Mais les carrys et la gastronomie créole en général ne sont pas incompatibles avec la maîtrise de son diabète, à condition d'adopter quelques gestes simples. L'Agence régionale de santé lance dans le même temps un appel à projets sur la thématique "prévention-nutrition-diabète" afin de prévenir la maladie au plus près de la population.
A l'occasion de la journée mondiale du diabète ce mardi 14 novembre 2017, les acteurs de la santé se mobilisent. La Réunion, largement touchée par la maladie du sucre a souvent été épinglée pour sa cuisine. Mais les carrys et la gastronomie créole en général ne sont pas incompatibles avec la maîtrise de son diabète, à condition d'adopter quelques gestes simples. L'Agence régionale de santé lance dans le même temps un appel à projets sur la thématique "prévention-nutrition-diabète" afin de prévenir la maladie au plus près de la population.

Près de 100.000 patients réunionnais présentent une forme de diabète. 4.000 sont chaque année diagnostiqués diabétiques. Un fléau devenu cause prioritaire pour les acteurs de la santé. L'Agence régionale de santé de l'océan Indien (ARS OI) a fait le point sur les différentes actions lancées après la Conférence de consensus tenue l'an dernier. En sont ressortis quatre axes majeurs pour lutter contre le diabète, à savoir l'observation et le partage des études et connaissances sur la maladie, la prévention primaire et ciblée, le dépistage et enfin, l'éducation thérapeutique du patient.

Un appel a projets a également été lancé par l'ARS OI, qui comprendra de l'éducation à la nutrition par le biais du tissu associatif et des Centres communaux d'action sociale, au coeur même des quartiers. Parce que la première chose à faire pour prévenir et maîtriser le diabète reste d'adopter durablement une alimentation adaptée.

- Aucun aliment n'est interdit -

Contrairement aux idées reçues, la cuisine créole n'est pas incompatible avec un traitement contre le diabète. En effet, le riz et les grains peuvent être un apport sain et équilibré en protéines. Le secret : éviter trop de matière grasses et de sel et ainsi manger en quantité raisonnable, en évitant les boissons sucrées et l'alcool de la table.

"Il faut diversifier son alimentation. Il ne s'agit pas d'interdire des aliments, mais il faut consommer de manière raisonnable. Il faut tout de même éviter tout ce qui a un index glycémique important" explique Jean-Marc Simonpieri, médecin à l'ARS, en charge des questions de nutrition. "Il faut éviter que le pancréas du patient diabétique soit obligé de fournir beaucoup d'insuline (pour faire redescendre le taux de sucre), ce qu'il n'arrive pas à faire quand il y a un diabète" continue le médecin. Pour mettre toutes les chances de son côté, il est préférable d'éviter le grignottage et de se contenter de trois repas par jour.

S'il n'y a pas de menu type, l'alimentation étant adaptée par les médecins selon les profils des patients, les bonnes habitudes doivent cependant se prendre au plus tôt. C'est en tout cas l'objectif du dispositif "prévention-nutrition-diabète" qui sera lancé dans les quartiers de Saint-Denis et de Saint-Louis en mars prochain. "Nous allons travailler avec la population sur les questions de "comment bien manger", "comment bien bouger" et éventuellement se faire dépister, tout ça en lien avec l'Education nationale et les médecins traitants, qui sont à proximité des personnes" ajoute Jean-Marc Simonpieri.

- Lutter contre le pré-diabète -

L'objectif des actions de prévention sera également d'éviter que les patients en situation de pré-diabète évoluent vers un diabète de type 2. Les personnes à risques sont celles en surpoids, âgées entre 35 et 60 ans. Un public visé par un risque plus important, à qui il faut donc apprendre les bons gestes de nutrition et d'activité physique avant le point de non-retour. "Nous allons accompagner ces personnes pour qu'elles apprenent à mieux manger et à bouger davantage car 30 minutes d'activité physique chaque jour apporte des résultat et permet même dans certains cas de limiter voire d'éliminer les médicaments" note le médecin de l'ARS. Idem pour les femmes qui ont développé un diabète gesationnel pendant leur grossesse : "elles ont des risques plus élevés de déclencher un diabète de type 2 dans les années qui suivent".

A La Réunion, 600 patients diabétiques ont été hospitalisés pour un accident vasculaire cérébral (AVC), 600 autres pour un infarctus du myocarde. Enfin, 190 personnes diabétiques ont subi l'amputation d'un membre liée au diabète, le tout pour l'année 2015.

 

Au programme

En partenariat avec les différents acteurs de santé, la Mutualité de La Réunion organise deux journées festives autour de la lutte contre le diabète :

- 14 Novembre 2017 : Journée Mondiale du Diabète - Quartier des Camélias.

A cette occasion, La Mutualité de La Réunion dévoilera ses nouveaux locaux de l’Espace CITEDI Doret, mis à disposition de l’association ADN 974, pour l’accompagnement et la prévention du public, dans le quartier des Camélias.

En matinée, Dépistage du Diabète et Animations autour de stands d’informations Nutrition au "Bazar Fruits et Légumes Frais".

Toute la journée, activités gratuites sur inscription, à la CITEDI Doret, atelier cuisine, gymnastique, danse, relaxation…

- 18 Novembre 2017 : Journée Familles Solidaires avec les Diabétiques - Square Labourdonnais

La JFSD revient pour sa 7e édition le 18 novembre 2017, au Square Labourdonnais de Saint-Denis. L’entrée est gratuite et l’espace peut accueillir jusqu’à 2 500 personnes.

Toute la journée : informations nutrition, animations et activités au "Village Tout avec Muta et partenaires". Danses, théâtre d’impro, loteries…

En matinée, dépistage du diabète et conférences-témoignages des bénévoles réseaux. Dans l’après-midi, concerts gratuits de Génération Run Star et de Missty.

jm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !