Selon son mandataire financier (actualisé) :

Les comptes de campagne de Jean-Hugues Ratenon déposés à temps


Publié / Actualisé
La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) écrivait à Jean-Hugues Ratenon le lundi 13 novembre 2017 pour lui indiquer que ses comptes de campagnes avaient été déposés hors délai. "Faux" répondait ce mercredi matin 22 novembre 2017 son mandataire Éric Parlier lors d'une conférence de presse à Saint-Benoît. Pour le prouver, il dispose d'un récépissé en date du 17 août soit un jour avant la limite fixée. (Photo d'archives)
La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) écrivait à Jean-Hugues Ratenon le lundi 13 novembre 2017 pour lui indiquer que ses comptes de campagnes avaient été déposés hors délai. "Faux" répondait ce mercredi matin 22 novembre 2017 son mandataire Éric Parlier lors d'une conférence de presse à Saint-Benoît. Pour le prouver, il dispose d'un récépissé en date du 17 août soit un jour avant la limite fixée. (Photo d'archives)


"Votre compte de campagne a été déposé le 20 août 2017 à la préfecture de Saint-Denis de La Réunion, soit après le délai prescrit", indiquait le courrier de la CNCCFP.  Un élément contredit par le mandataire de Jean-Hugues Ratenon depuis quatre campagnes électorales où les comptes ont toujours été transmis à temps.

"On dit que les documents étaient déposés le dimanche 20 août. Je n'ai pas encore la capacité de passer au travers des murs de la préfecture. J'ai en ma possession le récepissé du service électoral prouvant que j'ai déposé les comptes le 17 août, soit un jour avant la date limite du 18", lance-t-il, contacté par téléphone.

Voici le courrier de la CNCCFP et le récepissé transmis par Éric Parlier.

 

 

L'homme de confiance du parlementaire s'interroge sur ce courrier. Durant ces derniers jours, il s'évertuait à rassurer les militants inquiets d'une éventuelle annulation du scrutin législatif des 11 et 18 juin derniers. Pour rappel, Jean-Hugues Ratenon était élu face à Daniel Gonthier dans la cinquième circonscription.

"La commission aurait pu appeller le service électoral de la préfecture pour se rendre compte que le document avait bel et bien était déposé dans les temps. Je vais envoyer ce justificatif à la commission et je suis à leur disposition afin de répondre à leurs questions", ajoute-t-il.

Éric Parlier se pose des questions pour l'instant sans réponse. "Je ne sais pas si c'est de l'intimidation où peut-être que Jean-Hugues est gênant. En tout cas, on continuera à dire tout haut ce que les gens pensent tout bas. On ne changera rien et tout sera mis en œuvre pour la population réunionnaise", commente-t-il. 

ts/www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    CHABAN, Posté
    Il devrait faire acteur !
    The mask 2