Santé :

Levothyrox : l'ancienne formule quasiment introuvable à La Réunion


Publié / Actualisé
L'ancien Levothyrox a fait son retour à La Réunion début novembre, contre début octobre en métropole, suite aux nombreuses plaintes provoquées par les effets secondaires de sa nouvelle formule. S'en procurer ressemble toutefois à un chemin de croix : avec des ruptures de stock à répétition et des conditions de délivrance complexes.
L'ancien Levothyrox a fait son retour à La Réunion début novembre, contre début octobre en métropole, suite aux nombreuses plaintes provoquées par les effets secondaires de sa nouvelle formule. S'en procurer ressemble toutefois à un chemin de croix : avec des ruptures de stock à répétition et des conditions de délivrance complexes.

Dans les pharmacies de l'île, c'est une expression qui résume la difficulté à se voir délivrer l'ancienne formule du Levothyrox : "bon courage". À Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Pierre ou encore Saint-André, pharmaciens et pharmaciennes s'accordent sur le casse-tête de l'obtention du médicament. "C'est catastrophique" peste un pharmacien saint-paulois : "les commandes se font au compte-gouttes auprès des grossistes…. Et encore, s'il leur reste le dosage prescrit en stock".

Au "compte-gouttes" puisque cette ancienne formule est délivrée d'une manière bien spécifique : le patient doit se présenter à la pharmacie avec une ordonnance mentionnant "Euthyrox" ou "L-Thyroxin" –noms des anciennes formules- et "pas Levothyrox, en demandant au pharmacien l'ancien. Ça ne marchera pas" prévient une pharmacienne de Saint-Pierre. Les stocks du médicament étant interdit par la loi en pharmacie, la demande se fait par "fax directement au grossiste, qui livre le lendemain si la dose est disponible" explique une pharmacie dionysienne.

- "Premiers arrivés, premiers servis" -

"On est entièrement dépendants des grossistes, et eux n'ont plus rien en stock" stipule une préparatrice de Saint-Paul qui met en garde les malades contre les réserves "très aléatoires". Elle rappelle qu'au début du mois, "les premiers arrivés ont été les seuls fournis".  Sitôt sur le marché, sitôt introuvable, il était question de "10 boites par pharmacie sur l'île" début novembre lors de l'arrivée de l'Euthyrox, version allemande de l'ancien Levothyrox, livré aux officines péi.

Plusieurs pharmacies dénoncent depuis "l'illusion de l'Euthyrox" : "l'approvisionnement est assuré jusqu'à fin décembre en France et à La Réunion. Sachant que nous avons reçus les boîtes en novembre, c'est un traitement sur deux mois qui est complètement idiot" lâche un pharmacien de Saint-Benoît furieux. "Ce n'est pas une solution viable" complète un de ses confrères.

- La nouvelle formule, seule solution ? -

La nouvelle formule du Levothyrox a été mise sur le marché fin mars 2017. C'est l'ANSM qui l'a réclamée en 2012 au laboratoire Merck afin, selon elle, de rendre le produit plus stable. "Les doses ne correspondaient plus parfaitement à la posologie. Avec la dégradation du médicament, une dose 150 passait à 147, 148" signale un pharmacien dionysien.

Pour lui, il est préférable "d'équilibrer l'ancien Levothyrox avec le nouveau, ou même passer totalement au nouveau, plutôt que de ne rien prendre". Malgré les effets secondaires "considérables", les conséquences d'un arrêt de traitement peuvent "être mortelles" affirme-t-il.

Dans une pharmacie de Saint-Paul, on nous dit qu'il "est possible de s'arranger avec les doses". En exemple, le pharmacien prend le cas d'un patient ayant un Levothyrox 50 : "si la personne a une dose de 50 et qu'il reste en stock du 100, on peut couper en deux le médicament". Une manière de contourner qui ne passe pas forcément auprès de la SIPR, grossiste pharmaceutique de l'île, témoigne le responsable d'une pharmacie à Sainte-Denis : "un médecin a indiqué à une patiente une dose coupée en deux sur son ordonnance. Le grossiste n'a pas accepté".

hf/www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Bourbon, Posté
Pourquoi ne donne t on pas aux malades l'ancienne formule du lévothyrox fabriquée en France. et distribuée en Italie. pourquoi les français devraient tester différentes formules. On n'est pas des cobayes, rendez nous notre médicament on a le droit de prétendre de vivre debout comme tous le monde. Pas comme des zombies.
Bourbon, Posté
Pourquoi ne donne t on pas aux malades l'ancienne formule du lévothyrox fabriquée en France. et distribuée en Italie. pourquoi les français devraient tester différentes formules. On n'est pas des cobayes, rendez nous notre médicament on a le droit de prétendre de vivre debout comme tous le monde. Pas comme des zombies.
Jo ma , Posté
pour moi si au mois de décembre , je ne trouve plus l'eurothyrox j'arrete tout traitement. car j'ai reçu le nouveau ça été une catastrophe : mauvaise digestion ,pleure pour rien , très grosse fatigue ,ne pas dormir ; devenir chauve , mal etre pendant plusieurs mois tsh qui a changer Passer à l'eurothyrox mi-octobre j'ai retrouvée une stabilité j'attend de refaire une prise de sang au mois de decembre