De l'information juridique et pratique :

Un site internet lancé pour des agriculteurs


Publié / Actualisé
Agriculteur.re, le partenaire juridique de votre exploitation. Voici comment se nomme le site internet lancé début novembre par l'association française de droit rural (AFDR) de La Réunion créée quelques jours auparavant. Objectif : répondre aux interrogations des agriculteurs sur des notions complexes à assimiler.
Agriculteur.re, le partenaire juridique de votre exploitation. Voici comment se nomme le site internet lancé début novembre par l'association française de droit rural (AFDR) de La Réunion créée quelques jours auparavant. Objectif : répondre aux interrogations des agriculteurs sur des notions complexes à assimiler.

 

Trouver, vendre ou louer son foncier. Installer ou faire fonctionner l’entreprise... Voici plusieurs thèmes abordés par les administrateurs d’Agriculteur.re. Ils gèrent la mise en ligne eux-mêmes sans prestataire extérieur. Renaud Bonin préside l’AFDR. Ce responsable du service juridique à la Chambre d’agriculture depuis 22 ans souligne que ce lancement est indépendant de l’action de la Chambre verte.

"L’AFDR est une association nationale qui existe dans quasiment tous les départements français. Ce site sert à communiquer des informations juridiques aux agriculteurs de tout l’Outre-mer. Il comporte des onglets thématiques, des articles et des focus sur des thèmes particuliers", explique-t-il, contacté par téléphone. Vulgariser : une nécessité à La Réunion étant donné les problèmes récurrents d’indivisions lors de la vente de terrains agricoles.

D’où les focus sur les cas de préemptions effectuées par la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER). "On donne des explications car quand les agriculteurs voient un notaire ou un avocat, ils ont une appréhension et n’osent pas poser de questions. On veut démocratiser les choses", ajoute le responsable de l’AFDR. Cette structure se compose entre autres d’une quinzaine d’experts de l’agriculture, de juristes ou d’avocats.

Elle souhaite aussi devenir une force de proposition vis-à-vis d’autres interlocuteurs. Ses membres donnent leur avis juridique sur différents sujets. "Cette association est un peu comme un think tank, un lieu de réflexion. Nous voulons intéresser les gens aux problématiques juridiques rurales. On est content car le site démarre bien", glisse Renaud Bonin.

Les publications en ligne s'effectuent à un rythme hebdomadaire pour l’instant. Le site possède également sa page Facebook likée par 479 personnes en maintenant mois d’un mois d’activité.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !