[VIDÉOS] Paiement de la Cotisation foncière des entreprises :

C'est l'urgence pour 14 726 sociétés


Publié / Actualisé
68 719 sociétés doivent payer avant le 15 décembre 2017 la Cotisation foncière des entreprises (CFE) calculée sur la valeur locative des locaux occupés par le professionnel pour son activité. Pour s'acquitter de cet impôt, il faut absolument créer en ligne un espace professionnel. Dans l'île, 14 736 structures ne possèdent pas un compte de ce type. Elles s'exposent à une majoration de 5 %. Plus aucun avis n'est adressé par courrier depuis 2015. Un problème sur lequel alertait la Direction régionale des Finances publiques ce mardi matin 28 novembre 2017 à son siège de Saint-Denis. (Photo d'illustration)
68 719 sociétés doivent payer avant le 15 décembre 2017 la Cotisation foncière des entreprises (CFE) calculée sur la valeur locative des locaux occupés par le professionnel pour son activité. Pour s'acquitter de cet impôt, il faut absolument créer en ligne un espace professionnel. Dans l'île, 14 736 structures ne possèdent pas un compte de ce type. Elles s'exposent à une majoration de 5 %. Plus aucun avis n'est adressé par courrier depuis 2015. Un problème sur lequel alertait la Direction régionale des Finances publiques ce mardi matin 28 novembre 2017 à son siège de Saint-Denis. (Photo d'illustration)

 

Les chefs d'entreprises concernés doivent donc se connecter sur le site des impôts afin de s'informer au plus vite sur la question. Après avoir renseigné les informations concernant leur entreprise, ils recevront par voie postale un code d'activation quelques jours après.

Mais pour gagner du temps, ces professionnels peuvent aussi se rendre dans les centres des finances publiques au service "impôts des entreprises" de Saint-Denis, de Saint-Benoît, de Saint-Paul et de Saint-Pierre.

Avec des conseillers, ils pourront activer leur compte en ligne immédiatement sans attendre l'envoi d'un code. Gilles le Poder, directeur du Pôle fiscal, détaille la journée portes ouvertes organisée dans ces centres ce mardi. Objectif : sensibiliser à la nécessité d'accomplir cette démarche.

 

 

Les Finances publiques souhaitent communiquer à propos de cette CFE. D'où les informations envoyées dans les chambres consulaires ou les manifestations portes ouvertes lancées. Les chefs d'entreprises peuvent payer cet impôt par un prélèvement à l'échéance, mensuel ou via un règlement direct. Les détails avec Gilles Le Poder.

 

Même si l'envoi de l'avis ne s'effectue plus par voie postale, 10 977 relances "papier" et 3 749 courriels étaient envoyées aux entreprises sans espace en ligne debut novembre. Objectif : leur faire gagner du temps et éviter la majoration de 5 %.

85 % de ces 15 000 sociétés payent une CFE de moins de 500 euros. La contribution totale de ces structures s'élève à 2 millions d'euros d'impôts. Si jamais vous ne créez pas votre compte en ligne, vous recevrez un courrier pour vous indiquer une majoration de 5 %. Ce sera dommage pour vous. Il est encore temps d'agir.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !