Traités commerciaux :

Éricka Bareigts défend les spécificités ultra-marines


Publié / Actualisé
La députée Éricka Bareigts écrivait à Olivier Serva, président de la Délégation aux Outre-mer, Sabine Thillaye, présidente de la Commission des Affaires européennes et à Roland Lescure, président de la Commission des Affaires économiques. Elle veut anticiper l'impact des traités commerciaux négociés par la Commission européenne sur les territoires ultra-marins et expliquer leurs spécificités. Elle propose l'audition par les députés de la Commissaire européenne au commerce extérieur Cécilia Malmström. Nous publions ci-après l'intégralité de ces lettres. (Photo d'archives)
La députée Éricka Bareigts écrivait à Olivier Serva, président de la Délégation aux Outre-mer, Sabine Thillaye, présidente de la Commission des Affaires européennes et à Roland Lescure, président de la Commission des Affaires économiques. Elle veut anticiper l'impact des traités commerciaux négociés par la Commission européenne sur les territoires ultra-marins et expliquer leurs spécificités. Elle propose l'audition par les députés de la Commissaire européenne au commerce extérieur Cécilia Malmström. Nous publions ci-après l'intégralité de ces lettres. (Photo d'archives)

 

Tout comme l'Hexagone, les Outre-mer sont directement concernés par les traités de commerce actuellement négociés par la Commission européenne au nom de la France : s'ils venaient à être signés et ratifiés, les accords de l'Union européenne avec le MERCOSUR ou avec l'Australie ne seront par exemple pas sans conséquence pour les filières agricoles de nos territoires.

Il apparaît cependant que l'impact de ces différents accords commerciaux sur les Régions dites Ultrapériphériques (RUP) n'est qu'insuffisamment pris en compte par la Commission européenne, laquelle s'est pourtant engagée dans une communication datant de juin 2012 ainsi que dans un courrier en date du 2 septembre 2015 de Jean-Claude JUNCKER au Président de la République François HOLLANDE à ce que les intérêts des RUP soient respectés dans l'ensemble des politiques publiques menées.

Or, comme vous le savez, nos économies insulaires, si elles sont riches en atouts et d'un dynamisme certain, n'en demeurent pas moins fragiles. La politique commerciale européenne doit conforter notre essor et non le limiter.  En tant que députée de la 1ère circonscription de La Réunion, je tiens à expliquer les spécificités et singularités du territoire que j'ai l'honneur de représenter à nos partenaires européens qui ne connaissent pas toujours très bien nos départements et collectivités.

Cette démarche m'animait déjà auparavant lorsque j'ai rencontré, en tant que Ministre des Outre-mer, les commissaires européennes Margrethe VESTAGER et Corina CRETU afin que les politiques européennes de concurrence et de développement régional soient davantage adaptées à nos territoires.

Il me paraît dès lors opportun que Madame Cecilia MALSMTRÖM, Commissaire européenne au Commerce, soit auditionnée par la Représentation nationale pour pouvoir échanger avec elle en profondeur à ce sujet : si Mme MALMSTRÖM a déjà eu par le passé l'occasion de s'exprimer devant notre Assemblée, elle ne s'est pas exprimée devant la Représentation nationale depuis le renouvellement de juin dernier.

Afin que le sujet soit évoqué dans toutes ces dimensions, cette audition pourrait être organisée conjointement par la Délégation aux Outre-mer, la Commission des Affaires Economiques et la Commission des Affaires européennes. Les eurodéputés représentant nos territoires pourraient également y être associés dans la mesure du possible.

Je vous informe enfin qu'une copie de ce courrier a été transmise aux présidents des commissions précédemment évoquées.

Vous remerciant par avance pour l’attention que vous voudrez bien porter à cette demande, je vous prie de croire, Madame la Présidente, en l’expression de ma haute considération.

Éricka BAREIGTS 

   

1 Commentaire(s)

Doudou, Posté
Bravo madame ! je vous admire pour le travail que vous faites . Sans trop blablater vous défendez la Réunion et faites avancer les affaires . . Bravo encore Madame !!