Ce dimanche au Port sur le front de mer :

Un rodéo moto légal


Publié / Actualisé
Après les rodéos motos sauvages, place ce dimanche 3 décembre 2017 au premier rodéo 420 légal sur le front de mer portois. La mairie accompagne cette manifestation encadrée et sécurisée, lancée de 15 heures à 18 heures.
Après les rodéos motos sauvages, place ce dimanche 3 décembre 2017 au premier rodéo 420 légal sur le front de mer portois. La mairie accompagne cette manifestation encadrée et sécurisée, lancée de 15 heures à 18 heures.


Il y aura de l’animation entre la piscine et le sentier littoral Nord ce dimanche. Des pilotes de deux roues devraient venir s'y défouler. La Team motor show et l’Association jeunesses portoise (AJP) portent cet événement organisé dans la commune.

La portion de route sera donc fermée et interdite d’accès aux piétons et aux voitures. Les participants pourront rouler gratuitement tout en bénéficiant d’une assurance. Il leur faudra porter des équipements de protection dont un casque intégral. La cylindrée des motos ne doit pas dépasser les 500 centimètres cubes.

"Le rodéo sauvage quand il consiste à mettre en danger la population, je l’interdis en prenant un arrêté. Des jeunes ont une passion pour cette activité. Ils sont volontaires et ont surtout compris le sens de mon arrêté. Malgré ce qui s’est passé après, on a besoin dans une ville de limites", réagissait l’édile Olivier Hoarau en marge d’une conférence de presse.

Lire aussi : Un rodéo moto encadré organisé dimanche

L’élu laisse la porte ouverte à l’organisation d’autres événements de ce type. Pas tous les dimanches mais à intervalle régulier peut-être. "On fait un test. On voit ce qui se passe dimanche en terme d’affluence. Si la chose marche bien, on la renouvelle, ajoutait-il. Une expérimentation très attendue par les passionnés de sport mécanique.

Pour rappel, Olivier Hoarau prenait un arrêté municipal d’interdiction de circulation le dimanche 19 novembre. Objectif : éviter les rodéos sauvages après l’accident du 12 novembre. Ce jour-là, un conducteur de deux roues percutait une voiture pendant un rodéo et se retrouvait dans le coma. D’où la décision prise par le premier magistrat le 19 novembre.

Lire aussi : Nuit d'échauffourées au Port

Une fois la circulation rétablie, des échauffourées débutaient dans la ville. Plusieurs groupes de jeunes jetaient des galets sur les forces de l’ordre. Ces derniers répliquaeient à coup de gaz lacrymogènes. Feux de poubelles, de voitures, Mac Doc vandalisé… La cité maritime se réveillait avec la gueule de bois le lundi 20 novembre.

ts/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Faineants, Posté
C comme si demain le maire de st denis ouvrait le barachois pour la pousse ....
Jose, Posté
Encore une fois, les exactions et les incivilités sont récompensées !

A vous dégoûter d'être honnête et de respecter les lois !

Honte à vous les gouvernants.