Ses missions restent floues et ses activités quasi silencieuses (actualisé) :

Mais que fait donc la très discrète assocation des maires départementalistes....


Publié / Actualisé
Présidée par Jean-Claude Lacouture, maire de l'Étang-Salé, l'association des maires départementalistes reçoit toujours les cotisations des communes membres comme Saint-Pierre, Salazie, Cilaos ou encore Sainte-Marie entre autres. Créée dans les années 1980, ses travaux restent difficiles à définir et ses activités très discrètes. Enquêt'e (photo d'illustration)
Présidée par Jean-Claude Lacouture, maire de l'Étang-Salé, l'association des maires départementalistes reçoit toujours les cotisations des communes membres comme Saint-Pierre, Salazie, Cilaos ou encore Sainte-Marie entre autres. Créée dans les années 1980, ses travaux restent difficiles à définir et ses activités très discrètes. Enquêt'e (photo d'illustration)

 

Si tout le monde connaît l'AMDR, l'association des maires du département de La Réunion, plus rares sont ceux au fait qu'il existe également l'AMD, l'association des maires départementalistes. Pourtant, sa présence n'est pas nouvelle sur le territoire. Dans les années 1980, les maires de gauches – rassemblés sous l'égide de l'association des maires de La Réunion (AMR)-  s'opposaient aux élus de droite, de ladite AMD. La naissance de l'AMDR en 1996, l'association des maires de La Réunion censée marier les deux, n'a toutefois pas effacé de la carte l'AMD, qui subsiste... dans le silence.

Plus de vingt ans après, plusieurs communes dirigés par des maires de  droite ou apparentés continuent de verser leur cotisation annuelle à l'association –le montant dépend du nombre d'habitants "mais ce n'est pas énorme", nous dit la mairie de Salazie-, sans que l'on sache véritablement les activités menées par l'association. Premier constat, il est bien difficile d'obtenir des réponses auprès des mairies adhérentezs l'AMD.

La réponse à la question est la même de l'Est à l'Ouest de l'île : pour obtenir plus d'informations sur les missions de l'organisation, il faut se tourner vers son président Jean-Claude Lacouture. Le maire de l'Étang-Salé ne semble pas disposer à répondre à nos interrogations : appels, messages écrits et vocaux se sont tous révélés infructueux.

- Un nombre de réunions approximatif -

Selon nos informations, l'association des maires départementalistes s'est réunie au moins une fois durant l'année 2017 : le 18 septembre dernier, pour une assemblée générale et un conseil d'administration comme le confirme la lettre ci-dessous. Si les communes du Tampon ou de Saint-Pierre ne se souviennent que d'une seule réunion cette année -celle de septembre en l'occurrence-, à Salazie la mairie se rappelle avoir reçu "au moins trois convocations cette année : en juin, fin juillet et celle du 18 septembre". À Bras-Panon, les services de la mairie affirme qu'il "faudrait remonter tout l'agenda de l'année" pour connaître les dates, ce qui "est impossible" en l'état.

 

 

Dans ce courrier de convocation reçu par l'ensemble des membres de l'AMD, six points étaient à l'ordre du jour : le renouvellement du bureau, l'arrêt des comptes pour l'année 2016, les "dossiers d'actualités" qui regroupaient le projet éducatif territorial (PEDT), la semaine de quatre jours dans les écoles et les contrats aidés, la préparation du congrès des maires et enfin, les traditionnelles "questions diverses".

- Un timing calculé ? -

Les mairies qui cotisent à l'AMD s'accordent pour dire que l'assemblée générale annuelle se tient toujours "aux alentours de septembre/octobre". Ce qui semble coïncider avec cette assemblée organisée le 18 septembre. Dans le cas présent, le service public recommande alors fortement, sans pour autant l'obliger, de présenter un rapport moral et un rapport financier. Rapports notamment indispensables à l'obtention des subventions et pous simplement au fonctionnement sensé transparent d'une associations. Aucun des deux ne figurent à l'ordre du jour établi le 18 septembre dernier, et restent à ce jour encore introuvables.

Cette assemblée générale annuelle se tient toujours "aux alentours de septembre/octobre" est à rapprocher de la date du Congrès des Maires. Ce dernier se tient chaque année au mois de novembre –exceptions faites en 2015 et 2016 suite aux attentats de Paris en novembre 2015-. Dans son édition du 25 novembre dernier, le Journal de l'Île de la Réunion (JIR) relatait que le président de l'AMD, Jean-Claude Lacouture avait "invité les élus de son association à faire la nouba de nuit, à Paris sur un bateau mouche".

Jean-Claude Lacouture, encore empêtré dans plusieurs plaintes contre lui, fait également partie des prétendants à la présidence du conseil départemental, tout comme le premier vice-président au département, Cyrille Melchior. Ce vendredi 1er décembre, le conseil constitutionnel avait confirmé l'élection de la sénatrice Nassimah Dindar avait  d'un mois pour démissionner de son poste, conformément à loi sur les cumuls des mandats.

C'est chose faite depuis ce mardi 5 décembre. La présidente a démissionné et des élections pour son remplacement seront organisés le 18 décembre prochain.

Lire aussi - L'élection pour la présidence du Département aura lieu le 18 décembre

hf/www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Roro 61, Posté
Combien étaient ils lors de cette réunion ? j'espère au moins 200 !
ANONYME, Posté
LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DEVRAIT FOUINER DANS CE TAS DE PINGOUINS..
Tyrion, Posté
#monarzensenbon
CONTRIBUABLE, Posté
ENCORE UN MOYEN DE DILAPIDER LE FRUIT DE NOS IMPÔTS EN TOUTE L ÉGALITÉ SANS QUE LE CONTRIBUABLE AI SON MOT A DIRE A QUAND UNE TRANSPARENCE TOTALE ET ACCESSIBLE A TOUS ?