La fin de campagne sucrière s'envenime :

Téréos dénonce le "comportement frauduleux" de planteurs


Publié / Actualisé
Téréos réagit au blocage de la plateforme de Beaufonds à Saint-Benoît par des agriculteurs ce mardi 5 décembre 2017. L'industriel dénonce un "comportement frauduleux d'une petite minorité de livreurs" de cannes. En cause des chargements de cannes non-conformes. La fin de la campagne sucrière s'envenime. Nous publions ci-après le communiqué de l'entreprise. (Photo d'illustration)
Téréos réagit au blocage de la plateforme de Beaufonds à Saint-Benoît par des agriculteurs ce mardi 5 décembre 2017. L'industriel dénonce un "comportement frauduleux d'une petite minorité de livreurs" de cannes. En cause des chargements de cannes non-conformes. La fin de la campagne sucrière s'envenime. Nous publions ci-après le communiqué de l'entreprise. (Photo d'illustration)

 

Tereos Sucre Océan Indien souhaite que les règles interprofessionnelles soient respectées. Depuis quelques semaines, Tereos Sucre Océan Indien a constaté une multiplication de chargements de cannes non-conformes : les cannes sont volontairement rangées de façon à fausser la représentativité de l’échantillon prélevé par le CTICS, organisme paritaire chargé d’en mesurer la richesse.

Ce comportement frauduleux est le fait que d’une petite minorité de livreurs qui ont décidé de ne pas respecter les règles établies par l’interprofession relatives à la définition de la canne saine, loyale et marchande. En bafouant les dispositions de la Convention Canne et du protocole de campagne du CTICS, ces quelques livreurs rendent impossible une juste mesure de la richesse, et remettent en cause le principe d’équité entre les planteurs.

Ce mardi matin, les personnels de Tereos Sucre Océan Indien ont fait le constat sur le centre de réception de Beaufonds, en présence de l’Etat et du CTICS, de la livraison d’un chargement non-conforme. Ils ont signifié au planteur concerné que ce type de chargement ne pouvait pas être acheté car ne respectant pas les conditions imposées par la Convention Canne et par le protocole de campagne du CTICS.

Il a été précisé au planteur qu’il avait la possibilité de reprendre son chargement, et de le présenter à nouveau dans des conditions conformes aux règles de l’interprofession. Le planteur concerné a alors décidé de vider son chargement sans effectuer de pesée et de tare et a abandonné sa livraison. D’autres planteurs ont ensuite bloqué les issues du centre de réception rendant toute activité impossible.

Tereos Sucre Océan Indien regrette ces comportements et souhaite uniquement que les règles interprofessionnelles soient appliquées.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !