Région, Département et intercommunalités :

Il y a les élus grands voyageurs et il y a les autres


Publié / Actualisé
Après la polémique liée au déplacement de 200 élus locaux au Congrès des maires en métropole, Imaz Press passe à la loupe les cinq intercommunalités de l'île (CINOR, TCO, CIVIS, CASUD et CIREST), les Conseils départemental et régional afin d'examiner l'objet et le nombre de leurs missions de novembre 2016 à novembre 2017. On ne voyage pas à la même fréquence dans ces différentes structures. On se déplace beaucoup plus à la Région qu'au Département et que dans les "intercos" (Photo d'illustration)
Après la polémique liée au déplacement de 200 élus locaux au Congrès des maires en métropole, Imaz Press passe à la loupe les cinq intercommunalités de l'île (CINOR, TCO, CIVIS, CASUD et CIREST), les Conseils départemental et régional afin d'examiner l'objet et le nombre de leurs missions de novembre 2016 à novembre 2017. On ne voyage pas à la même fréquence dans ces différentes structures. On se déplace beaucoup plus à la Région qu'au Département et que dans les "intercos" (Photo d'illustration)

 

Gaspillage d’argent public, achats aux Galeries Lafayette, balades touristiques à Paris… Plutôt que de participer au Congrès des maires, des élus seraient allés bat karé… Si c’est effectivement le cas, cela pose problème. Mais s’ils participaient aux ateliers thématiques de ce Congrès et qu’ils rendent ensuite un rapport d’activité : on ne va pas leur reprocher de travailler, si ?

Les représentants de toutes les collectivités réunionnaises se déplacent en effet tous les ans dans le cadre de leurs missions. Pas uniquement les maires. Nous avons donc demandé aux cinq intercommunalités et aux conseils régional et départemental de nous communiquer :

- Le nom des élus partis en mission et à quel titre y sont-ils allés

- Leur type de missions et le nombre de leur voyages

- Le bilan de ces différentes missions

Le conseil régional reste le grand gagnant avec plus de 360 jours passés par ses élus en dehors de l’île. Vous pourrez le constater en lisant un nouvel article consacré à ce sujet ou l'ancien.

Lire aussi : Didier Robert, le président de Région absent un jour sur trois

Loin derrière la Pyramide inversée, on retrouve  le Département avec 291 jours à l’extérieur de notre territoire pour ses membres contre 76 pour le TCO et 56 pour la CIVIS. Des comptes rendus de missions sont effectués au retour des élus à La Réunion.

- Le Conseil départemental -

L'ex-présidente du Département et sénatrice Nassimah Dindar a voyagé à onze reprises entre novembre 2016 et novembre 2017. Cela représente 68 jours hors de l’île. Elle s'est déplacée par exemple à l’antenne du Conseil départemental de Paris ou à l’Assemblée des départements de France (ADF).

Autres voyages : ceux effectués au Salon de l’agriculture, au ministère de l’Outre-mer, au CNARM, à l’Alliance française et à la Conférence des territoires sur les états généraux de l’alimentation. Toujours dans la capitale.

Elle a assisté aussi au Forum des Régions ultra-périphériques (RUP) à Bruxelles. Et a mené une mission de coopération culturelle et d’insertion en Afrique du Sud. En juin, l’élue a participé à une opération de coopération décentralisée aux Comores. Elle a rencontré le Premier ministre Édouard Philippe à Paris en juillet avant de se rendre au Maroc pour des actions de coopération avec ce pays.

Annie Hoarau, la conseillère départementale l’Étang-Salé  totalise 34 jours d’absence pour 3 voyages au CNARM. Le 5e vice-président Daniel Gonthier, en charge de la coopération régionale et internationale, s'est déplacé quatre fois pour un cumul de 27 jours d’absence.

Dont 15 passés à Paris à l’Alliance française, 6 aux Comores pour une opération de coopération décentralisée, 2 à Maurice au congrès des ministres de la Commission de l’océan Indien et 4 autres passés au congrès de l’Assemblée des départements de France à Marseille.

L’élu délégué à l’agriculture Serge Hoareau a effectué trois déplacements soit 21 jours d’absence pour une présence au Salon de l’agriculture, à l’Office de développement de l’économie agricole d’outre-mer (ODEADOM), au Forum des RUP et à Bruxelles pour une mission sur le volet agricole. La conseillère départementale Viviane Ben Hamida s'est déplacée quatre fois pour 20 jours d’absence pour aller au CNARM à trois reprises et en Afrique du Sud pour de la coopération culturelle et de l’insertion.

Le conseiller départemental de le Plaine des Palmistes Daniel Jean-Baptiste dit Parny affiche, lui, 17 jours à l’extérieur du département pour des déplacements au CNARM. La 14 e vice-présidente Marie-Paule Balaya, a voyagé une seule fois à Bourges pour la manifestation Handidanse pendant 16 jours. 11e vice-président délégué aux Ressources humaines, Serge-François Hoarau a assisté trois fois à l’assemblée générale du CNARM à Paris. Soit 14 jours loin du Palais de la Source.

- 291 jours hors-département -

Même nombre de jours d’absence pour le conseiller départemental Alain Armand pour des missions de coopération aux Comores ou des rencontres dans le cadre de la Commission de l’océan Indien à Maurice. Direction l’Alliance française de Paris également pour lui sans oublier une journée d’accompagnement des malades à Bordeaux. La 2e vice-présidente Viviane Malet en charge de l’insertion s'est absentée onze jours pour un passage en Afrique du Sud pour de la coopération culturelle et de l’insertion et à Paris au CNARM.

Philippe Potin, membre de la commission permanente, a été absent 11 jours à la Cour des comptes à Paris et à l’ADF à Marseille. Son collègue de la commission permanente, Philippe Le Constant cumule onze jours d’absence pour trois missions au CNARM à Paris. La sixième vice-présidente Béatrice Sigismeau s'est déplacée une fois pour sept jours en Afrique du Sud pour une mission de coopération culturelle et à l’insertion.

Marie-Gertrude Carpanin, de la commission permanente aussi, s'est déplacée une fois pendant quatre jours au congrès de l’ADF à Marseille. Sergio Erapa, conseiller départemental portois y est allé lui aussi mais en y restant pendant 13 jours. Et enfin, les conseillères départementales Yvette Duchemann et Jacqueline Henry ont assisté au Conseil des Rivages à Mayotte pendant trois jours. Les élus du Conseil départemental passaient donc 291 jours hors de La Réunion pour ces différentes missions.

- Le TCO -

Des chiffres différents de ceux communiqués par les deux intercommunalités que sont la Communauté des villes solidaires (CIVIS) et le TCO (Territoire de la Côte Ouest). Leurs deux présidents Michel Fontaine et Joseph Sinimalé n'ont pas quitté l’île une seule fois pour la période retenue. Au TCO, de novembre 2016 à novembre 2017, selon les chiffres transmis par les services, sept élus ont effectué sept missions différentes. Au total ils se sont absentés 76 jours.

Françoise Lambert, vice-présidente chargée entre autres de l’aménagement, de l’habitat, de l’économie et du tourisme, cumule 18 jours hors-département. Elle s'est rendue à Paris pour des rencontres professionnelles et au Portugal pour la 28 e convention annuelle de Trans Cité à Porto pour 12 jours de déplacement. Et 6 autres pour la Rencontre nationale Écocité et ville de demain sur les thèmes de la biodiversité et de la participation citoyenne à Paris.

Vanessa Miranville, vice-présidente chargée de la Commission de coordination, de propositions et de délégation de service public, a participé au congrès des Smart city à Barcelone pendant 17 jours. Érick Fontaine, conseiller communautaire, chargé entre autres de l’aménagement, est resté, lui, 14 jours au Congrès de l’union sociale pour l’habitat à Strasbourg.

Marc-André Hoarau, le conseiller communautaire aux affaires générales, affiche, lui, 8 jours de déplacement à Madagascar pour une mission de coopération à l’île Sainte-Marie. La conseillère communautaire Geneviève Sévagamy y restait sept jours pour la même mission.

Thierry Martineau, vice-président délégué entre autres à la politique de la ville, est allé aux Assises européennes du sport santé sur ordonnance à Strasbourg pendant sept jours. Fabrice Marouvin, vice-président, est resté cinq jours à Paris pour une mission à propos de l’Écocité et pour une rencontre ministérielle.

- La CIVIS -

À la CIVIS, 15 élus ont passé 56 jours à l’extérieur de l’île. Le 13e vice-président délégué au tourisme et au marketing territorial Younousse Omarjee affiche 15 journées en métropole entre autres au fameux Congrès des maires, aux Rencontres Amorce et Éco-organismes, aux rendez-vous de l’Assemblée des communautés de France (ADCF) et à l’Association des Directeurs Généraux des Communautés de France et à la convention nationale de l’ADCF.

Derrière lui, on retrouve Yannis Yebo, conseiller communautaire de la commission aménagement du territoire, mobilité et transports, avec six jours en métropole à l’Éductour pour une démarche d’interprétation des patrimoines.

Le conseiller communautaire Ludovic Malet à l’économie, au tourisme et au rayonnement territorial, a passé quatre jours au salon international du tourisme à Berlin. Le conseiller communautaire à l’aménagement du territoire Olivier Naria a mené deux missions aux journées rencontres et innovation de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et aux Journées nationales d'échange des acteurs du renouvellement urbain (JERU) en métropole durant trois jours.

La conseillère communautaire Sandrine Aho-Nienne s'est rendue, elle, trois jours au salon Top Résa. Trois jours aussi pour le 1er vice-président Jean-Claude Lacouture et le 14e vice-président Serge Hoareau pour leur participation au Congrès des maires. Les conseillères communautaires Augusta Quinot, Line-Rose Baillif, Émilie Baret, Brigitte Payet les ont accompagné aussi à ce Congrès pendant la même période.

Daniela Soundron y est allée trois jours et s'est rendue une journée au Salon de l’étudiant. Danielle Lionnet, 10e vice-présidente en charge de l’environnement, a participé aux 3e Assises de l’économie circulaire, deux jours.

Le 8e vice-président délégué entre autres aux grands projets Gilbert Rivière est, lui, allé à une journée à une formation "Les clés pour mettre en place une démarche de sourcing dans les marchés publics". La conseillère communautaire Denise Hoarau a participé, elle, à une journée à l’AG et au conseil d’administration du CNARM.

- La CINOR, la CASUD et la CIREST -

Pour leur part, les services de la Communauté intercommunale du Nord (CINOR) indiquent que : "Le président de la CINOR s’exprimera à propos de ce type de voyages lors de ses vœux à la presse."

À la Communauté d’agglomération du Sud (CASUD), on nous renvoyait au site internet de la collectivité où sont mises en lignes les délibérations du conseil communautaire.

Malgré nos recherches - en long, en large et en travers -, nous n’avons retrouvé aucun élément concernant les déplacements des élus dans le cadre de leurs missions.

Quant à la Communauté intercommunale de l’EST (CIREST), nous avons reçu une drôle de réponse négative de la part des services. Comme vous pourrez le voir sur cette capture d’écran.

Le service communication de la CIREST nous renvoyait au retour de la directrice de cabinet, partie au Congrès des maires. Mais nous ne pouvions patienter jusqu’à son retour de métropole fixé début décembre.

 

 

Le conseil communautaire de la CIREST du jeudi 30 novembre évoquait d'ailleurs la question du voyage des élus lors de leurs missions en Europe. L'opposant Joé Bédier s'insurgeait contre le défraiement retenu par la collectivité. Selon une délibération de 2008, le président peut prendre l'avion sur la base de la classe affaire.

Les élus, le Directeur général des services, le directeur général adjoint et la directrice de cabinet sur la base de la classe intermédiaire et le personnel sur la base de la classe économique.

Les échanges entre Joé Bédier et le président Jean-Paul Virapoullé étaient extrêment vifs. À tel point que le premier quittait la salle. Comme toujours, les histoires de voyages des élus provoquent toujours des débats enflammés. Et font toujours kozer.

ts/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Tata, Posté
IL FAUT LES FAIRE REMBOURSER UN PAR UN POUR LES 24 VILLES C UN SCANDALE.......APRES ON NOUS DI QUE LES CAISSES SONTS VIDES.......IDEM POUR LA REGION.....