Il enchaîne les voyages au service de La Réunion (actualisé) :

Didier Robert, le président de Région absent un jour sur trois


Publié / Actualisé
Un jour sur trois. C'est environ la moyenne des absences de Didier Robert, président du Conseil Régional. Enchaînant les voyages (presque) plus rapidement que son ombre, l'homme de la Pyramide Inversée a une vingtaine de voyages à son actif entre juillet 2016 et septembre 2017. En comparaison avec les présidents du Département, de la Civis et du TCO, il récolte sans peine la palme du plus grand voyageur. Et le compteur continue de tourner tandis que frais de bouche d'hébergement et de déplacement se rajoutent sans compter. Le tout au service de La Réunion bien sûr
Un jour sur trois. C'est environ la moyenne des absences de Didier Robert, président du Conseil Régional. Enchaînant les voyages (presque) plus rapidement que son ombre, l'homme de la Pyramide Inversée a une vingtaine de voyages à son actif entre juillet 2016 et septembre 2017. En comparaison avec les présidents du Département, de la Civis et du TCO, il récolte sans peine la palme du plus grand voyageur. Et le compteur continue de tourner tandis que frais de bouche d'hébergement et de déplacement se rajoutent sans compter. Le tout au service de La Réunion bien sûr

Cher M. Didier Robert,

Notre dernier courrier date de quelques temps déjà. Vous nous en excuserez : après tout, vous êtes perpétuellement sur tous les fronts – au sens figuré comme au littéral. Paris, Bruxelles, Madagascar, New York, Cannes… les destinations s’enchaînent et vous devez avoir à peine le temps de souffler, entre deux avions. Nous n’osons imaginer le temps supplémentaire et nécessaire pour rédiger ensuite les rapports de ces missions, qui sont sans nul doute toutes de la plus haute importance pour La Réunion.

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, cher M. Didier Robert, vous avez un grand goût  pour les voyages. Au cours du premier semestre de l’année 2016, vous aviez déjà quasiment fait 5 fois le tour de la Terre. Entre janvier et début juillet, vous aviez  déjà été absent 74 jours.

Lire aussi : Un président globe trotter… au service de La Réunion

Depuis, le compteur n’a cessé de tourner. Des déplacements évidemment tous effectués au service des intérêts de notre île. Mais parfois au détriment d’autres événements. Comme en septembre 2017, lorsque vous vous êtes rendu à New York, sur invitation du Climat Group et pour diverses "rencontres institutionnelles". Parti pour 8 jours, vous êtes revenu le 22 septembre… soit deux jours avant l’élection des sénateurs de La Réunion. Pour un président de collectivité aussi investi que vous l’êtes dans la vie politique locale, ce n’est pas le meilleur timing, mais les affaires de La Réunion à l'extérieur n'attendent pas... sans doute...

- 22 voyages entre juillet 2016 et septembre 2017 -

Votre temps, vous le donnez sans compter, cher M. Didier Robert. Lorsqu’on compare votre nombre de voyage à ceux effectués par d’autres présidents de collectivités, la différence est évidente. Ainsi nous avons pu compter un total de 22 voyages de votre côté, entre juillet 2016 et septembre 2017. Soit un peu plus d’un an. Sur cette période, vous avez passé 119 jours hors du département. Soit à peu près un jour sur trois.

Nassimah Dindar a voyagé à onze reprises entre novembre 2016 et novembre 2017, soit 68 jours passés hors de l’île. Michel Fontaine et Joseph Sinimalé, respectivement présidents de la Civis (Communauté des villes solidaires) et du TCO (Territoire côte ouest) n’ont pas voyagé une seule fois en un an.

Lire aussi - Il y a les grand élus voyageurs et il y a les autres

Nous avons donc le plaisir de vous décerner, cher M. Didier Robert, la palme du plus grand voyageur des collectivités réunionnaises.

Penchons nous un moment sur le détail de quelques-uns de vos voyages destinés, cher M. Didier Robert, à promouvoir et défendre les couleurs de La Réunion. Le début de cette année a été bien rempli : après divers rendez-vous institutionnels à deux reprises à Paris en janvier, vous avez inauguré un stade de foot à Madagascar. Sitôt ce séjour de 4 jours sur la Grande Île passé, vous avez à peine pris le temps de vous reposer que vous vous étiez déjà envolé pour Paris et Bruxelles. Retour ensuite à Paris pour, à nouveau, divers "rendez-vous institutionnels" avant de prendre la direction de Maurice et Guangzhou pour une "participation au salon international du voyage".

Le tout en à peine deux mois !

Mars 2017 a été tout aussi rempli : un séjour de 4 jours aux Comores pour l'inauguration de l'antenne de la Région et un de 5 jours à Paris et Bruxelles. Au programme : forum sur les régions ultrapériphériques, participation au "comité État/Régions Interfonds", à la réunion de la "commission Europe et contractualisations" et à la Commission Outre-mer des Régions de France. Avril a été nettement plus calme : le seul voyage compté était à Madagascar, pour une rencontre avec le président et une signature de convention entre Air Austral et Air Madagascar.

En mai, après une rencontre avec la présidente de la République de Maurice, vous avez passé une semaine à Cannes. L’objet : une signature de convention avec le centre national de cinéma et divers rendez-vous institutionnels avec des partenaires du monde audiovisuel.  En juillet, direction la Chine pendant 8 jours pour une rencontre avec les autorités de Tianjin et une convention à l'université locale. En août, rebelote à Paris pour une rencontre avec la ministre des Transports et à nouveaux divers "rendez-vous instutionnels". Le dernier voyage que nous avons pu compter, cher M.Didier Robert, remonte à septembre, lorsque vous avez passé 9 jours à New York.

Océan Indien, Asie, Europe, Afrique, Amérique : la parole réunionnaise n’a aucune limite (géographique) pour un président tel que vous, soucieux au plus haut point de défendre les intérets réunionnais par monts et par vaux.

L'exemple venant du haut, les membres de la Pyramide Inversée ne se défendent pas trop mal non plus : au total, les élus du Conseil Régional ont passé plus de 360 jours hors département.

Derrière nous, cher M.Didier Robert, notre trio régional voyageur s’établit avec deux autres protagonistes : Faouzia Vitry – qui était également en deuxième position lors de notre précédent épisode – et Yolaine Costes, vice-présidente déléguée à la mobilité.

L’ensemble des renseignements sur la durée des déplacements, leurs dates et leurs objets est indiqué sur les documents présentés aux élus de la commission permanente, majorité et opposition confondues. En ce qui concerne le compte-rendu de ces missions, c’est une autre histoire.

En même temps, lorsque l’on est absent quasiment un jour sur trois, pas facile de trouver un moment pour conter ses aventures autour du globe. Même pour un homme tel que vous, Didier Robert, l’effort apparaît surhumain. Le temps compté à propager la bonne parole de la Région Réunion suffit amplement. 

Le palmarès des élus voyageurs entre juillet 2016 et septembre 2017

• Didier Robert (Président) : 22 voyages


• Faouzia Vitry (Conseillère régionale): 7 voyages


• Yolaine Costes (5ème vice-présidente) : 6 voyages


• Denise Hoarau (conseillère régionale) : 4 voyage
s

• Dominique Fournel (conseiller régional) : 4 voyage
s

• Lynda Lee Mow Sim (conseillère régionale) : 4 voyages


• Nathalie Noël (conseillère régionale) : 4 voyages


• Jean-Paul Virapoullé (3ème vice-président) : 4 voyages


 

• La réponse (et oui) de La Région

Comme nous l'avons fait pour le Département et les cinq intercommunalités, nous avons posé (par mail) trois questions à la Région : le nom des élus partis en mission et à quel titre y sont-ils allés, leur type de missions et le nombre de leur voyages, le bilan de ces différentes missions.

Le conseil régional a répondu (par mail). Nous publions ladite réponse dans son intégralité ci-dessous :

"La loi n° 92-108 du 3 février 1992 relative aux conditions d'exercice des mandats locaux et sa circulaire d'application en date du 15 avril 1992 ont étendu au Conseil Régional le régime applicable aux conseillers municipaux en matière de remboursement de frais de mission et de représentation.

Au même titre que toute collectivité territoriale, la Région Réunion organise donc les missions des élus locaux en lien avec l'exercice de leurs délégations et leurs sujétions de représentation de la collectivité et de préservation de ses intérêts. A cet effet, un budget relatif au financement des indemnités kilométriques, des frais de transport, de déplacement et des frais de mission, est voté chaque année en Assemblée Plénière du Conseil régional. Toute mission des élus reste subordonnée à l’exécution d'un mandat spécial ayant fait l'objet d'une autorisation de la Commission Permanente.

A la Région Réunion, toute mission est effectivement présentée puis validée en commission permanente du Conseil régional composée des élu(e)s de la majorité et de l'opposition. Le remboursement des frais se fait sur présentation de justificatifs, dans la limite d'un plafond journalier arrêté en Assemblée plénière en début de mandature.

Enfin, la Collectivité régionale attire votre attention sur le fait que le contrôle de la régularité des dépenses et des missions est assuré par des autorités et organismes extérieurs que sont le Payeur régional et, si nécessaire, la Chambre régionale des comptes."

Ce mail régional ne contenant aucun élément de réponse aux questions posées, Imaz Press Réunion s'est procuré par d'autres sources le détail des voyages effectués par le président de Région et les conseillers régionaux.

Il ne nous a par contre pas été possible de trouver les éventuels rapports, sans doute nombreux, argumentés et pertinents, rédigés par les élus au retour de leurs voyages.

mp/www.ipreunion.com

 

   

Mots clés :

    7 Commentaire(s)

    Rose, Posté
    Et bien oui, et après pour compenser tous cela ont augmente le prix des carburants, les impôts sûrement . Toujours les mêmes, tous pourris.
    A mathilde , Posté
    Mathilde est revenue
    Axel, Posté
    @Mathilde, les petites mains de LaRegion s’affolent dès que la maîtresse des lieux n’est plus là?! Un peu de vérité ne peut faire que du bien!
    J’appreceirais voir vos retombées! Quel est le budget de la coop deja?
    Anthony , Posté
    Didier Robert voyage plus que Macron et ses ministres réunis ! Bravo la République des bananes.
    Palmitate, Posté
    TOUS POURRIS ! ! !
    Lol, Posté
    Voilà pourquoi les gens ne veulent plus voter M. le Président ROBERT, vous vous en foutez du moment (supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com)
    Mathilde, Posté
    Encore un article commandé )par la belle de la rue de la source lol! sa tremble!
    je m'intérroge!
    dans le décompte on sépare les voyages en tant que sénateurs ou on met tout avec comme ca sa choque plus?
    et donc pour vous il aurais dû privilégier les sénatoriales que des missions propres à l'avenir de la Réunion? un peu de cohérence svp