Pour lutter contre le handicap psychique :

Le dispositif "Relayage" lancé


Publié / Actualisé
Depuis début décembre 2017 le dispositif expérimental "Relayage", présenté comme innovant et unique en France, existe à La Réunion. Son but : l'accompagnement des personnes en situation de handicap psychique. Nous publions ci après le communiqué de présentation de l'Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH).
Depuis début décembre 2017 le dispositif expérimental "Relayage", présenté comme innovant et unique en France, existe à La Réunion. Son but : l'accompagnement des personnes en situation de handicap psychique. Nous publions ci après le communiqué de présentation de l'Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH).

 

Cinq associations réunionnaises majeures du médico-social (APAJH Réunion, Frédéric Levavasseur, ARPEDA, Fondation Père FAVRON, et l’ALEFPA) ainsi que l’EPSMR (Établissement Public de Santé Mentale de La Réunion), la DJSCS (Direction de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale) de La Réunion, la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), des associations de parents et/ou tutélaires (UDAF, ARFAMHP, Groupe d’Entraide Mutuelle Passerelle), et la coopérative d’aide à domicile SCOPAD, s’unissent pour la mise en œuvre de ce projet " RELAYAGE ".

Un dispositif d’intervention auprès de personnes en situation de handicap psychique. Avec le soutien de l’ARS, de la Fondation de France et du Conseil Départemental, ce concept de RELAYAGE (inspiré du baluchonnage canadien - solution de répit proposée aux aidants de personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer) est piloté à La Réunion par l’APAJH RÉUNION.

Concrètement, à compter du 1er janvier 2018, ce dispositif expérimental sera mis en place sur les territoires NORD et EST de l’île (de Sainte-Suzanne à La Montagne) auprès de personnes en situation de handicap psychique inscrites sur les listes d’attente des établissements et services médico-sociaux.

Comment ça marche ? Un numéro d’appel Orange sera diffusé aux familles et usagers. Un professionnel recevra les appels et dirigera l’appelant, après analyse de la situation, vers un binôme constitué d’un travailleur social, professionnel salarié des établissements et services des associations partenaires, et d’un pair-aidant.

La pair-aidance repose sur l’entraide entre personnes souffrant ou ayant souffert d’une même maladie, somatique ou psychique. L’équipe du dispositif est composée d'un relayeur-coordonnateur, de 11 relayeurs pairs aidants (personne en situation de handicap psychique stabilisé) et de 11 relayeurs travailleurs sociaux.

Ce dispositif peut permettre d’éviter les hospitalisations des personnes en situation de handicap psychique et proposer une réponse temporaire et rapide sans pour autant se substituer à l’urgence psychiatrique.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !