Suite à la rencontre entre dirigeants et syndicats :

Fin du mouvement de grève à la SIDR


Publié / Actualisé
Dans un communiqué transmis mardi 12 décembre dans la soirée, la SIDR a annoncé la fin du mouvement social appelé par l'intersyndicale CFDT-CGTR-FO-CFE CGC lundi 11 décembre, contre le rachat des parts de l'Etat à hauteur de 34% par la Société nationale immobilière dans le capital du bailleur social. Les syndicats avaient fait part de leur inquiétude quant au maintien des effectifs. Nous publions ci-après le communiqué de la SIDR :
Dans un communiqué transmis mardi 12 décembre dans la soirée, la SIDR a annoncé la fin du mouvement social appelé par l'intersyndicale CFDT-CGTR-FO-CFE CGC lundi 11 décembre, contre le rachat des parts de l'Etat à hauteur de 34% par la Société nationale immobilière dans le capital du bailleur social. Les syndicats avaient fait part de leur inquiétude quant au maintien des effectifs. Nous publions ci-après le communiqué de la SIDR :

La SIDR a tenu ce matin en Préfecture son assemblée générale, traduisant ainsi dans ses statuts l’acquisition de 34% de son capital par la SNI (Société Nationale Immobilière), filiale de la Caisse des Dépôts. Ce processus de rachat marque l’aboutissement d’une longue période de concertation avec les instances représentatives du personnel, concertation assortie de plusieurs rapports d’expertise et de nombreuses réunions d’information avec l’ensemble du personnel de la SIDR.

Cette évolution de l’actionnariat s’est accompagnée d’un mouvement social du personnel,
suivi par moins de 30% des salariés. Les personnels de la SIDR ont ainsi voulu exprimer leur attachement à l’entreprise et à son objet social dans un contexte d’incertitudes budgétaires qui affectent surtout les bailleurs de métropole. Rappelons en effet que les bailleurs ultra-marins devraient être exonérés en 2018
de l’effort de participation à la réduction des allocations personnelles d’aide au logement.

Une délégation du personnel a été reçue par la direction générale à l’issue de l’assemblée générale. La direction de la SIDR et les partenaires sociaux ont dans ce cadre confirmé leur volonté de travailler ensemble au redressement de l’entreprise, en partant d’une analyse précise et sans concession de la situation financière de la SIDR à fin 2017. Des échanges approfondis sur la stratégie et le fonctionnement de la société auront lieu aussitôt que sera connue la loi de finances initiale 2018. Cet échange s’est conclu ce mardi soir par la fin du mouvement social.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !