[VIDÉOS] La commission européenne vient de trancher :

Des additifs chimiques autorisés dans les kebabs


Publié / Actualisé
Les additifs chimiques à base de phosphate sont désormais autorisés dans la viande congelé de kébab au sein de l'Union européenne. Ces substances pourtant accusées de dangerosité pour la santé permettent de mieux structurer les viandes. Le 13 décembre 2017, les députés européens ne réunissaient pas les voix nécessaires pour bloquer cette proposition de la Commission, désormais adoptée. Un nutritionniste et le gérant d'un restaurant de kebab de La Réunion nous donnent aussi aussi leur avis dans ce dossier. (Photo d'illustration)
Les additifs chimiques à base de phosphate sont désormais autorisés dans la viande congelé de kébab au sein de l'Union européenne. Ces substances pourtant accusées de dangerosité pour la santé permettent de mieux structurer les viandes. Le 13 décembre 2017, les députés européens ne réunissaient pas les voix nécessaires pour bloquer cette proposition de la Commission, désormais adoptée. Un nutritionniste et le gérant d'un restaurant de kebab de La Réunion nous donnent aussi aussi leur avis dans ce dossier. (Photo d'illustration)

 

Une étude européenne de 2012 démontrait le lien entre absorption des additifs et augmentation de risques cardiovasculaires. Une seconde, américaine, soulignait la causalité entre les régimes alimentaires riches en phosphore et l’augmentation de la mortalité. Des informations détaillées par le site belge La libre.be.

L’agence européenne pour la sécurité alimentaire mène actuellement une étude sur les effets des phosphates sur la santé. On connaîtra les résultats en fin décembre 2018. Dans le département, le directeur de l’Institut national d’éducation nutritionnelle (IREN) Fridor Funteu réagit à cette mesure prise par le Parlement.

Le kebab est-il bon pour la santé ? Voici sa réponse. "Clairement non. Le pain blanc a un indice glycémique élevé. Il y a une quantité de viande excessive et très peu de légumes. Souvent c’est de la viande grasse comme de l’agneau", lance-t-il, contacté par téléphone.

Il voit aussi les additifs d’un mauvais œil. "Si les députés ont autorisé l’additif, c’est que les consommateurs ne seront pas en danger. Mais en a-t-on besoin ? Je suis très réservé", glisse-t-il. Les kebabs sont-ils tous à mettre dans le même sac ? Il donne là aussi son avis sur la question.

"Ceux plus sains seraient ceux qui contiendraient moins de sauce et qui seraient faits à base de viande maigre, de blanc de volaille par exemple, avec des légumes. Il faut aussi une bonne qualité de farine et de la viande", analyse-t-il. Ces additifs permettent également de retenir la saveur et de conserver l’eau.

Dans les faits, des établissements les utilisaient déjà, même si les textes européens ne l'autorisaient pas. La décision des députés vise donc à régulariser la situation existante. Irfan Bobate gère, lui, un restaurant proposant ce type de spécialités à Saint-Denis en plein centre-ville.

Le poulet est cuit le matin. La viande et le pain sont surgelés. Des ingrédients accompagnés du traditionnel triptyque : salade, tomate, oignons et de sauces industrielles. "Nos clients sont au courant de tout ces ingrédients", explique-t-il. Il décrit la composition du sandwich.

 

 

Chaque broche pèse 15 kilos. La viande servirait à préparer près de 50 kebabs. Selon lui, il aurait testé plusieurs fournisseurs afin de retenir le meilleur d’entre eux. Le gérant explique les critères choisis. Son fournisseur du Tampon importe de métropole le poulet fabriqué en Pologne selon lui. Le produit contient également du phosphate.

 

 

L’étude de l’agence européenne pour la sécurité alimentaire nous en dira plus l’an prochain sur les effets nocifs ou non de ces additifs.

ts/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Aterla, Posté
Les kebabs ne sont qu'un type de sandwiches vendus à la Réunion. Les baraques à sandwiches pour être rentables vont acheter les produits au meilleur PRIX. Malheureusement, cela est souvent synonyme de la plus basse qualité. Manger un sandwich, kebab, lord ou américain, etc. une fois par mois ne devrait pas faire de mal. Plus souvent et je commencerai à m'inquiéter...