Une tendance culinaire saine :

Le jacque fait le buzz


Publié / Actualisé
Il fait le buzz et pour cause : le Jacque, fruit bien connu des tables réunionnaises, possède des propriétés indéniables pour la santé. Cultivé en Thaïlande, en Malaisie et à La Réunion, il fait partie des grandes tendances alimentaires du moment. À consommer... sans modération !
Il fait le buzz et pour cause : le Jacque, fruit bien connu des tables réunionnaises, possède des propriétés indéniables pour la santé. Cultivé en Thaïlande, en Malaisie et à La Réunion, il fait partie des grandes tendances alimentaires du moment. À consommer... sans modération !

 

Depuis quelques temps, un fruit bien connu des Réunionnais fait le buzz sur Internet. Sur certains sites, on lui prête des vertus hors du commun. Il serait extrêmement efficace dans la lutte contre le cancer et pourrait bien être le super fruit de demain ! Des pouvoirs prodigieux : mais rendons à César ce qui est à César et à jacque ce qui est... eh bien, à jacque.

Ce que l'on note d'abord avec ce fruit pouvant peser jusqu'à 40 kilos, c'est son odeur. Un détail peu agréable, mais dérisoire face à tous les atouts que possède ce produit. Originaire du sud de l'Inde où il est surnommé "le fruit du pauvre", il pousse aussi au Brésil et dans les îles tropicales, comme La Réunion.

- Un "super fruit" qui pourrait éloigner les virus -

Source de nombreuses protéines végétales, il est aussi riche en sucres lents, fibres, potassium et fer. Une composition qui permettrait de lutter contre le cancer du côlon. Sa texture fibreuse peut même se rapprocher de celle du poulet ou du porc. Un bon substitut pour les végétariens (et les autres). On prête également à ce "super fruit" le pouvoir d'éloigner virus, bactéries et de protéger notre organisme contre les infections.

Et on le mange comment ? Il peut être consommé vert ou à maturité. Les graines peuvent être grillées ou bouillies. Mais c'est bien sûr lorsqu'il est vert que les Réunionnais le préfèrent : il peut ainsi être mangé en kari. Attention ! Il s'agit le cuisiner rapidement ou de le congeler immédiatement pour éviter qu'il ne s'oxyde et perde son goûts. Pour le kari ti jacques, rien de plus simple, il suffit de l'accomoder à la viande. Saucisses et boucané ont l'habitude d'ailleurs d'être mariés avec ce super-fruit. 

   

2 Commentaire(s)

Tilmuch, Posté
Je pense que ce fruit finira par disparaître tant il y a de la consommation à la vente et augâchis.
Armand GUNET, Posté
Il n'y a pas de S à jacque.