Aéroport Roland Garros :

La barre des 2,2 millions de passagers a été franchie


Publié / Actualisé
La barre des 2,2 millions de passagers a été franchie dans la matinée du vendredi 22 décembre pour la première fois à l'aéroport Roland Garros. "Le 2 200 000ème passager a été identifié au départ du vol d'Air Austral pour Johannesburg. M. Pierre Caro s'est vu remettre en cadeaux des bons d'achat dans les boutiques de l'aérogare, offerts par la Société aéroportuaire, ainsi que deux billets pour Canton offerts par Air Austral" indique l'aéroport Roland Garros dont nous publions le communiqué ci-dessous
La barre des 2,2 millions de passagers a été franchie dans la matinée du vendredi 22 décembre pour la première fois à l'aéroport Roland Garros. "Le 2 200 000ème passager a été identifié au départ du vol d'Air Austral pour Johannesburg. M. Pierre Caro s'est vu remettre en cadeaux des bons d'achat dans les boutiques de l'aérogare, offerts par la Société aéroportuaire, ainsi que deux billets pour Canton offerts par Air Austral" indique l'aéroport Roland Garros dont nous publions le communiqué ci-dessous

L’aéroport de La Réunion Roland Garros connaît une progression exceptionnelle de son activité depuis le début de l’année. Selon les dernières prévisions, le nombre total de passagers pourrait approcher les 2,3 millions au terme du mois de décembre, soit une progression de 9% et 187 000 passagers supplémentaires par rapport à 2016. Plus de la moitié de la hausse du trafic provient des lignes entre la métropole et La Réunion et plusieurs autres dessertes contribuent à cette embellie : Maurice, Madagascar, Bangkok, Johannesburg et Chennai.

Pour le septième mois consécutif, un record mensuel de trafic a été battu en novembre. Sur ce seul mois, 186 602 passagers ont été comptabilisés (+9,1% par rapport à novembre 2016). Le nombre de passagers locaux, commençant ou terminant leur voyage à La Réunion, a augmenté de 6,7% alors que celui des passagers en transit a plus que décuplé (4 484).
Les lignes entre la métropole et La Réunion ont, à elles seules, attiré plus de 115 000 passagers, soit 63% de l’activité totale de la plate-forme. La croissance demeure très soutenue sur cet axe depuis l’arrivée d’un cinquième transporteur au mois de juin.

Les évolutions sont plus contrastées sur les lignes régionales : quasi- stagnation sur l’île Maurice (+0,2%), progressions sur Mayotte (+4,9%), l’Afrique du Sud (+12,2%) et les Seychelles (+3%), mais recul entre Saint- Denis et les aéroports malgaches (–5,3%). Alors que l’activité entre La Réunion et Madagascar était en croissance depuis plus d’un an, cette inversion de tendance peut être imputée à la crise sanitaire qui a frappé la Grande Île ces derniers mois.
De même, pour la première fois depuis un an, le nombre de passagers s’inscrit à la baisse sur Bangkok (–13%) et Chennai (–37,7%), lignes sur lesquelles Air Austral avait renforcé ses capacités en novembre 2016.

Enfin, le recul de l’activité se confirme entre La Réunion et les Comores (– 25,2% sur le mois) et 439 passagers ont emprunté les vols entre Saint-Denis et Guangzhou (Canton).

Le trafic cumulé des onze premiers mois de l’année progresse de 9,4% par rapport à 2016, atteignant 2 062 686 passagers. Si l’aéroport Roland Garros franchit la barre des deux millions de passagers annuels depuis 2011, ce niveau a été atteint pour la première fois avant le mois de décembre en 2017. En onze mois, plus de 176 000 passagers supplémentaires ont été comptabilisés, dont près de 158 000 passagers commençant ou terminant leur voyage à La Réunion.

Près de la moitié d’entre eux proviennent de la progression du trafic entre la métropole et La Réunion. La croissance de l’activité est également alimentée par les lignes vers Maurice (près de 27 000 passagers supplémentaires), Madagascar (près de 22 000) et la Thaïlande (16 400), mais aussi l’Afrique du Sud (plus de 9 000 passagers supplémentaires) et Chennai (près de 5 000 voyageurs de plus qu’en 2016). Le trafic de transit, qui a quasiment doublé par rapport à l’an passé, contribue également à la performance globale. Les 37 750 passagers accueillis en transit depuis le début de l’année ont été comptabilisés sur les lignes de Corsair entre Paris et l’océan Indien et celles d’Air Madagascar entre Tananarive, Maurice et Canton.

En pourcentage de progression, les plus fortes hausses sont mesurées sur les lignes desservant Chennai (+93%), Bangkok (+78,1%), Johannesburg (+50,7%) et les aéroports malgaches (+18,6%). La croissance atteint 7,2% sur l’axe métropole-Réunion, 5,9% entre Saint-Denis et l’île Maurice et 5,5% sur les Seychelles.
Seules deux lignes voient leur activité baisser : Réunion-Mayotte (–1%) et Réunion-Comores (–40,9%). Enfin, 7 735 passagers ont emprunté la ligne Saint-Denis–Guangzhou (Canton) depuis son ouverture en février.

Dans le domaine du fret, le trafic de marchandises bénéficie ces derniers mois des capacités supplémentaires offertes sur l’axe métropole-Réunion et progresse de 9,9% en novembre : +25,4% pour les tonnages débarqués, mais –15,2% sur les exportations, affectées par la mauvaise production fruitière. Depuis le début de l’année, l’activité fret est en légère progression (22 900 tonnes, +0,4%) par rapport à 2016. Les tonnages importés augmentent de 4,8%, alors que les expéditions reculent de 10,9%, après une activité à l’export exceptionnellement élevée en 2016.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !