[PHOTOS] Il préfère rester sur son embarcation :

Un passeport provisoire délivré au marin polonais


Publié / Actualisé
Le marin polonais de 54 ans, secouru le 25 décembre dernier au large de l'île après avoir dérivé sept mois dans l'océan Indien, va recevoir un passeport provisoire de la part de son pays. Une information détaillée par le Quotidien dans son édition du samedi 30 décembre. Il refuse aussi la proposition d'aller dans un hébergement d'urgence et préfère rester dans son embarcation. (Photos RB/Imaz Press Réunion)
Le marin polonais de 54 ans, secouru le 25 décembre dernier au large de l'île après avoir dérivé sept mois dans l'océan Indien, va recevoir un passeport provisoire de la part de son pays. Une information détaillée par le Quotidien dans son édition du samedi 30 décembre. Il refuse aussi la proposition d'aller dans un hébergement d'urgence et préfère rester dans son embarcation. (Photos RB/Imaz Press Réunion)

 

Le ministre des Affaires étrangères de Pologne le contactait. Il acceptait cette solution. L’homme refusait cependant l’hébergement d’urgence proposée par le centre international d’accueil des marins situé au Port. Il désire rester sur son bateau.

Pour rappel, son embarcation de fortune était reperée au large des côtes sud-ouest de l’île par un voilier qui alertait les secours. Le marin assurait dériver depuis sept mois. Il aurait pris la mer en mai dernier au départ des Comores et souhaitait se rendre en Afrique du Sud afin d’y chercher du travail.

Lire aussi : Un marin secouru après sept mois de dérive dans l'océan Indien

Sa chaloupe de sauvetage de paquebot tombait alors en panne. Sans moyen de communication ni instruments de navigation, avec ses provisions, il aurait dérivé entre les Maldives, l’Indonésie et Maurice avant son sauvetage dans les eaux réunionnaises. Avec comme seule compagnie, celle de son chat "Samira".

Il disait avoir survécu en mangeant un demi sachet de soupe chinois par jour et le produit de sa pêche.

www.ipreunion.com
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !