Les déchets dans les poubelles, pas dans les lagons :

Stop aux makotes


Publié / Actualisé
Le dernier jour de l'année 2017 c'est ce 31 décembre à l'occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre. Alors s'il vous plaît, les fêtards sur la plage ou les pique-niqueurs des hauts ou des villes : ne soyez pas makotes ! Les déchets se mettent dans les poubelles. Pas dans les lagons ou en plein milieu des espaces verts. (Photo d'archives)
Le dernier jour de l'année 2017 c'est ce 31 décembre à l'occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre. Alors s'il vous plaît, les fêtards sur la plage ou les pique-niqueurs des hauts ou des villes : ne soyez pas makotes ! Les déchets se mettent dans les poubelles. Pas dans les lagons ou en plein milieu des espaces verts. (Photo d'archives)

 

On le constate encore trop souvent. Pendant les fêtes, "i boir, i manz, i défoul mai i oublie aussi les ordures après." Alors stop aux bouteilles d'alcool, aux plastiques ou aux restes de repas abandonnés dans des lieux publics. Des agissements guidés par le sempiternel et insupportable dicton que l'on entend encore de nos jours.

Si, si on vous assure. Le fameux "la commune va ramasser" quand une personne laisse derrière elle ses détritus.

On vous en supplie : faites-preuve de civisme à l'occasion de cet ultime jour de 2017. Si vous décidez de passer la soirée sous les étoiles les pieds dans le sable : raisonnez-vous. On ne laisse pas traîner ses poubelles dans l'eau de l'océan Indien.

Préférez plutôt le sachet poubelle pour mettre tout cela dedans. On lance une spéciale "dédicace" aux fêtards en bord de mer.

Plus de 15.000 personnes vont se rassembler sur une dizaine de kilomètres de côtes dans l'Ouest, sur les plages de Saint-Paul. De la Saline à Trou d'eau en passant surtout par l'Hermitage. Malgré le dispositif déployé par la mairie le 31 décembre, le sable risque d'être recouvert le 1er janvier au matin par des "cadavres" de bouteilles et de personnes un peu fatiguées des excès de la veille ou de la soirée.

Sans parler des détritus et des pétards flottant dans le lagon à cause de la négligence de beaucoup. Le spectacle risque d'être désolant. Alors faites un effort pour éviter d'avoir un spectacle désolant. On rêve un peu mais on ne sait jamais.

Lire aussi : Un réveillon sous haute surveillance

Ah les fameux feux d'artifices, fusées et lanternes ! Si vous saviez à quel point on déteste ça ! C'est vrai que c'est joli une fois dans le ciel ou dans l'air. Mais une fois embrasés, où retombent ces objets ? Dans l'eau, dans les kaz "ta pas zot" ou sur les routes. On vous rappelle aussi qu'ils peuvent terminer dans la mer, là où vous vous baignerez le lendemain de fête. C'est pas terrible de se retrouver avec un pétard coincé dans le bas ou le haut de maillot de bain, non ?

Alors évitez d'en faire péter sur les plages. Cela pourrait contribuer à préserver l'environnement. C'est plutôt bien comme objectif. Et puis n'oubliez pas le risque inflammable toujours présent quand vous allumez un pétard ou une fusée. Souvenez-vous, il y a quelques années, des dégâts occasionnés par une lanterne dans un hôtel de l'Ouest à Saint-Gilles-les-Bains. Une partie de la façade avait pris feu.

On adresse le même type de messages à ceux qui s'installent dans l'Ouest pendant quelques jours avec tentes, cuisines portables, tables et groupes électrogènes. On appelle ça un camping sauvage. Certains se permettent toujours de délimiter des emplacement à base de rubalises. Une façon de privatiser le domaine public.

On ne vous passe les détails sur les conséquences sanitaires quand des dizaines voire des centaines de personnes passent quelques jours en bord de mer. Avec des poubelles saturées et le peu de toilettes ou de douches à disposition. Essayez de diminuer au maximum la pollution sur ces sites prisés des vacanciers. Histoire de ne pas retrouver le sable jonché de "makoteries".

Oté La Réunion, un peu de civisme à tous les niveaux pour dire : stop aux makotes. C'est quand même pas bien compliqué de ramasser ses déchets ou de ne pas laisser traîner des ordures, si ?

ts/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Jean, Posté
Votre intention est louable, mais à mon avis la race Makote ne lit pas les journaux, et voir même ne sait pas lire. Aux forces de l'ordre d'éduquer à grands coups de PV cette lie qui pourrit l'environnement.
Tiens, prenez les noms, et ceux qui auront laissé leur site dégueulasse, soient interdits d'y remettre les pieds pour les années prochaines.
LouisP, Posté
Bravo ImazPress, vous êtes bien les seuls à parler "vrai" et à dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas...