[RÉTRO 2017 D'IMAZ PRESS] :

L'actualité de l'année photographiée en 17 images


Publié / Actualisé
2018 se profile à l'horizon ce dimanche soir 31 décembre. C'est donc l'heure de regarder dans le rétroviseur de l'année 2017, désormais bientôt écoulée. La rédaction d'Imaz Press vous propose une rétrospective de l'actualité en 17 photos. Grand Raid, Mathieu Caizergues, attaques de requins, élections présidentielle, législative et sénatoriale, manifestation du BTP... Voici une sélection des sujets les plus marquants.
2018 se profile à l'horizon ce dimanche soir 31 décembre. C'est donc l'heure de regarder dans le rétroviseur de l'année 2017, désormais bientôt écoulée. La rédaction d'Imaz Press vous propose une rétrospective de l'actualité en 17 photos. Grand Raid, Mathieu Caizergues, attaques de requins, élections présidentielle, législative et sénatoriale, manifestation du BTP... Voici une sélection des sujets les plus marquants.


Le mystère Mathieu Caizergues

Mathieu Caizergues reste toujours porté disparu. Durant ses multiples séjours dans l'île afin de mener ses propres investigations, sa mère Delphine Caizergues affirmait être persuadée que son fils était vivant. Fin novembre, elle proposait 3.000 euros de récompense à toute personne susceptible de lui fournir des informations la menant à lui. Depuis le mystère Caizergues demeure entier car il n'a jamais été retrouvé.

Ce gendarme mobile, affecté à la brigade de La Possession, disparaissait le 23 juin 2017 alors qu'il randonnait entre Mafate et le Maïdo, entre la Brèche et Ticol, avec le mari d'une gendarme de La Possession et un autre gendarme. Une information judiciaire était ouverte pour non-assistance à personne en danger. L'enquête de la section de recherches de la gendarmerie nationale se poursuit.

Un Grand Raid XXL

La reine et le roi des Fous de la vingt-cinquième édition du Grand Raid se nomment Andréa Huser et Benoît Girondel. Ce dernier franchissait la ligne d'arrivée au stade de La Redoute au bout de 23 heures et 53 minutes de course le 21 octobre dernier. Le Français terminait devant Antoine Guillon et Guillaume Beauxis.

La Suissesse devançait, elle, Émilie Lecomte et la Réunionnaise Marcelle Puy. Plus de 6.000 coureurs s'alignaient au départ des quatre courses prévues (Le Grand Raid, le Trail de Bourbon, la Mascareignes et la course par équipe : le Zembrocal).

Trois attaques de requins dont deux mortelles

La dernière attaque en date remonte au 18 juin aux Roches Noires à Saint-Gilles-les-Bains au spot "Cachera". Un bodyboardeur de 34 ans était légèrement blessé au niveau du dos et la hanche. Il pratiquait à l'intérieur du périmètre du filet anti-requins qui n'était alors pas opérationnel car abaissé pour être réparé. Le 29 avril, peu avant 12 heures, Adrien Dubosc décédait d'une attaque de requin bouledogue à la Pointe au Sel à Saint-Leu.

En pleine session de bodyboard, il était mordu à la cuisse droite. Le mardi matin 21 février, Alexandre Naussac succombait à une attaque à l'embouchure de la Rivière du Mât à Saint-André. Il était mordu à l'abdomen et au bras gauche. Un vibrant hommage lui était rendu le dimanche 26 février à Saint-Leu.

Des plages interdites à la baignade

Baignade de nouveau autorisée aux Roches Noires depuis le jeudi 21 décembre dernier avec la livraison du filet provisoire de baignade anti-requins. Les activités nautiques (sauf la baignade) restent interdites. L'ancien dispositif anti-requins ne fonctionnait plus sur cette plage depuis le 16 juin.

C'est aussi le cas à Boucan Canot depuis cette même période où le filet anti-requins n'était plus opérationnel. La mairie de Saint-Paul espère pouvoir installer de nouveaux équipements aux Roches et à Boucan d'ici la fin 2018 afin d'offrir à tous les pratiquants un retour à l'eau sécurisé.

Pour dénoncer ces plages interdites à la baignade, le rassemblement "Nou't tout dans la mer se déroulait le dimanche 10 septembre dernier avec plus d'un millier de personnes rassemblées aux Roches Noires. Un peu plus tard dans l'année, le dimanche 17 septembre se tenait À la reconquête de la mer à l'Étang-Salé. Plus de 200 personnes se regroupaient afin de former une chaîne humaine et de réclamer un retour à la mer en toute sécurité.

Le Maéva 4 chavire aux Roches Noires

Le bateau de pêche au gros, le Maéva 4 chavirait lorsqu'il essayait de regagner le port de Saint-Gilles-les-Bains aux Roches Noires. Le drame se produisait le dimanche 25 juin. Deux hommes décédaient. Un troisième homme reste toujours porté disparu et on comptait également deux blessés graves et quatre autres blessés légers.

Des rodéos motos et des échauffourées au Chaudron et au Port

Les rodéos motos reviennent souvent dans l'actualité. Le maire portois Olivier Hoarau prenait un arrêté d'interdiction de circulation le dimanche 19 novembre dernier afin de les éviter. Une décision prise après l'accident grave d'un pilote de deux roues la semaine suivante. Suite à cette interdiction, des échauffourées avaient lieu entre des groupes de jeunes et les forces de l'ordre dans la soirée. Bilan : une voiture et des poubelles brûlées, un fast food vandalisé et une nuit agitée dans plusieurs quartiers de la ville.

Dans le quartier du Chaudron à Saint-Denis, le défilé de motos dégénérait le 13 août dernier. Des heurts éclataient entre forces de l'ordre et jeunes suite à l'intervention de la police afin de mettre fin à un rodéo sauvage. Une personne était interpellée et son deux roues mis en fourrière. La tension montait alors brusquement avec des échanges de galets et de gaz lacrymogènes. Au moins un policier était blessé.

Les pluies apportées par la tempête Carlos

La tempête tropicale modérée Carlos approchait de La Réunion, du 6 au 8 février. Ce système survenait après le début de saison le plus calme depuis 50 ans. Le météore permettait de combler une partie du déficit pluviométrique observé dans les hauts.

601 millimètres de pluie tombaient à Grand Ilet. 553 mm à Hell-Bourg, 535 mm à Mare à Vieille Place. Sur trois jours, 934 mm étaient enregistrés à Grand Ilet, 926 au Pas de Bellecombe et 859 à Hell-Bourg. La saison cyclonique 2016/2017 était malgré tout d'une intensité exceptionnellement faible.

Patrons et travailleurs du BTP dans la rue

Les syndicats et les organisations patronales de la filière, réunies au sein de l'Interpro BTP, descendaient dans la rue le mardi 5 septembre à Saint-Denis. Ils dénoncaient une filière en crise depuis 2008. La seule manifestation unitaire de ce secteur d'activités datait de 2010. Le défilé s'élançait du Jardin de l'État. 3.000 personnes se dirigeaient à la préfecture par la rue de Paris et la rue de la Victoire.

La ministre Annick Girardin en visite

La ministre de l'Outre-mer Annick Girardin effectuait une visite du cinq jours dans l'île en octobre. L'occasion pour elle d'aborder plusieurs sujets d'importance. La baisse des contrats aidés, le risque requin, les Assises ultramarines... Elle n'éludait aucun sujet et résistait à la multiplication des annonces. Le style de l'ex-députée de Saint-Pierre-et-Miquelon marquait les esprits.

Un voiture fauche trois lycéens et fait deux morts

Trois lycéens étaient fauchés par une voiture à proximité du lycée Sarda-Garriga de Saint-André près de l'ancienne gendarmerie le 25 septembre 2017. Alice et Giovanni, respectivement âgés de 16 et 17 ans, décédaient. La troisième adolescente était gravement blessée. Le conducteur roulait à une vitesse excessive. Une marche blanche se tenait le 29 septembre afin de leur rendre hommage. Une cérémonie marquée par l'émotion et la colère.

Le label Unesco du Parc national menacé

L'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) s'inquiétait  de l'état du Parc national de La Réunion dans un rapport publié début novembre 2017 sur l'état de 228 sites répertoriés au Patrimoine mondial de l'Unesco. Classé dans un "bon état avec quelques préoccupations" en 2014, le Parc suscite désormais "une préoccupation importante" de la part de l'IUCN. Une menace pour les sites réunionnais inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco

Convention cannes : un conflit dur

Souvenez-vous des tracteurs de planteurs de cannes stationnés sur le Barachois devant la préfecture. Un camping à ciel ouvert occupé pendant 13 jours par les agriculteurs. Un épisode marquant du très dur conflit entre les syndicats et l'industriel Téréos. La convention cannes était signée le 11 juillet entre les deux parties. Mais avant d'en arriver là, il y a eu des blocages d'usines, des opérations escargot et une multitude de tensions... La plus longue bataille de la filière cannes-sucre dans l'île.

La crise des contrats aidés

La ministre de l'Outre-mer Annick Girardin annonçait la nouvelle le 5 octobre à l'association départementale des maires de La Réunion. Il y aura une baisse de 20 % de contrats aidés en 2018 avant leur disparition programmée en 2019. Un douche froide. L'île en obtenait 24.000 l'an dernier et un peu plus de 13.000 en 2017. L'épilogue d'une crise autour de ces contrats dans l'île.

La rentrée scolaire d'août était reportée dans les écoles de 18 des 24 communes à cause de la baisse de ce quota. Les maires obtenaient 2.800 emplois afin d'assurer l'accueil des élèves. Ils en demandaient 3.298. Afin de se faire entendre, les élus de quasiment tous les conseils municipaux manifestaient même dans la rue le 9 août devant la préfecture. Objectif : dénoncer cette diminution du quota.

Cyrille Melchior devient le nouveau président du Département

Le lundi 18 décembre, Cyrille Melchior accédait à la la présidence du Conseil départemental. Le premier vice-président de la collectivité succédait à Nassimah Dindar depuis 13 ans en poste. Non-cumul des mandats oblige, elle démissionnait. Les conseillers départementaux votaient pour Cyrille Melchior (26 voix) contre 24 pour Jean-Claude Lacouture.

Ce dernier était soutenu par le président du Conseil régional, Didier Robert. Son adversaire recevait, lui, le soutien de Nassimah Dindar, de Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul, et de Michel Fontaine, premier magistrat de Saint-Pierre, et d'André Thien-Ah-Koon, édile du Tampon.

Quand l'élection présidentielle passe par La Réunion

Emmanuel Macron était élu président de La République le dimanche 7 mai dernier. Le candidat En Marche se déplaçait également dans notre département à la fin mars pour deux jours de visite en pleine campagne électorale pour la présidentielle. On se souvient notamment de son meeting au stade de l'Est où il invitait des spectateurs à monter sur scène afin de lui poser des questions. Un séjour éclair.

Autre prétendant à l'Élysée à passer par nos latitudes : François Fillon. Le candidat Les Républicains restait deux jours chez nous en plein #PenelopeGate les 11 et 12 février. On garde également en mémoire la messe à laquelle il participait à l'église de Saint-Gilles-les-Bains.

Le père Russel Torpos basait son sermon sur le refus de l'infidélité et la nécessité de sortir de la sphère émotionnelle. François Fillon mettait même la main à la poche en donnant lors de la quête.

Trois sénateurs de droite et un pour le ticket PS-LPA

Le 25 septembre, la liste "L'entente républicaine", de la désormais ex-plateforme de la droite, raflait trois des quatres sièges en lice à l'occasion des élections sénatoriales. Nassimah Dindar (ancienne présidente du Conseil départemental), Jean-Louis Lagourgue, maire de Sainte-Marie et vice-président Les Républicains de la Région, et Viviane Malet, vice-présidente du Département et ex-adjointe à la mairie de Saint-Pierre, étaient élus.

Michel Dennemont remportait, lui, le quatrième poste de sénateur. Il représentait la liste de "La coalition réunionnaise" formée de La Politique autrement et d'une partie du PS.

Les sept députés réunionnais élus

Les élections législatives se tenaient les dimanches 11 et 18 juin. Sept députés étaient élus. Huguette Bello et Thierry Robert conservaient leur siège respectif. Éricka Bareigts était réélue comme en 2012. Son suppléant Philippe Naillet lui succédant alors avec sa nomination au secrétariat à l'égalité réelle.

Des nouveaux parlementaires effectuaient leur entrée à l'Assemblée nationale. Il s'agit de Nathalie Bassire, de David Lorion, de Jean-Hugues Ratenon et de Nadia Ramassamy.

rb/ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !