Restaurants de plage à l'Hermitage :

Un collectif demande aux députés de sortir du silence


Publié / Actualisé
Le collectif de défense du domaine public maritime (DPM) continue son combat contre les restaurants installés sur la plage de l'Hermitage dans la commune de Saint-Paul. Ses membres interpellent les sept députés réunionnais sur cette question. Ils s'étonnent du "silence" des parlementaires sur cette question. Nous publions ci-après leur courrier
Le collectif de défense du domaine public maritime (DPM) continue son combat contre les restaurants installés sur la plage de l'Hermitage dans la commune de Saint-Paul. Ses membres interpellent les sept députés réunionnais sur cette question. Ils s'étonnent du "silence" des parlementaires sur cette question. Nous publions ci-après leur courrier

 

Mesdames, Messieurs les Députés de La Réunion  Depuis plusieurs semaines nous attirons l’attention des pouvoirs publics et particulièrement votre attention sur la problématique de la gestion du DPM (Domaine Publique Maritime) et l’application des lois.  Nous sommes surpris de votre silence sur un sujet aussi important pour nos plages, la biodiversité de notre lagon, le patrimoine réunionnais et le mieux vivre ensemble. Nous ne ferons pas de commentaires sur les sujets sur lesquels vous vous êtes mobilisés depuis votre mandature.

Nous tenons à remercier Madame Nathalie BASSIRE qui nous accorde un entretien ce jeudi dans le cadre de la biodiversité de notre lagon et de la nécessité de la bonne gestion du DPM sur l’environnement.

Les travaux à l’Assemblée Nationale reprennent le 16 janvier 2018, nous aurions souhaité une attention particulière et une écoute à nos préoccupations plus particulièrement de la part des Députés concernés, Monsieur Thierry ROBERT (député de la circonscription et ancien maire de Saint-Leu et de son littoral), Madame Huguette BELLO (député de la circonscription du littoral ouest et ancien maire de Saint-Paul de 2008 à 2014, à l’origine de la délégation de gestion du DPM de l’Etat à la Collectivité), enfin, Monsieur Jean Hugues RATENON, nous aurions souhaité une mobilisation aussi importante pour notre patrimoine vivant plutôt que pour le patrimoine de la prison Juliette Dodu.  Mesdames, Messieurs les Députés de La République, que comptez-vous faire pour l’application des LOIS ?

Vous les votez, à vous de les faire appliquer !  Les Réunionnais restent vigilants sur vos travaux et votre positionnement, vous avez la possibilité de monter au perchoir pour porter la voix des défenseurs du patrimoine vivant de La Réunion. Anticipant sur votre silence et ne souhaitant pas rester immobile, nous avons pris attache d’un avocat Maître ANTOINE pour défendre nos intérêts et prendre les dispositions pour l’application des lois sur le DPM. 

Nous souhaitons sincèrement pouvoir compter sur votre contribution et un signe fort de votre part pour l’application des lois sur le DPM.  Nous prenons à témoin les Réunionnais des actions à mener dans le combat et votre accompagnement à nos côtés. Dans l’attente, veuillez accepter Mesdames, Messieurs les Députés de La Réunion à l’expression de nos sentiments respectueux et nous vous présentons nos meilleurs vœux pour 2018.  

Pour le Collectif de " DEFENSE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME " Karl BELLON (mandaté).

   

2 Commentaire(s)

THOR, Posté
Ben c'est le silence car pour le moment ils ne voient pas l'intérêt qu'ils pourraient en tirer....hé oui opportunité, opportunité c'est çà la politique.......
Lol, Posté
Un colletif déguisé avec en dessous (Alain BENARD, Clovis PAVAYE, des anciens élus de St Paul qui sont sortis par la grande porte et veulent revenir par la fenetre)