Assurances :

Sinistrés - Des conseils pour vos démarches


Publié / Actualisé
Après le passage de la forte tempête tropicale à proximité de nos côtes, l'heure est au bilan et à la constatation des dégâts pour les nombreux sinistrés. Les régions Sud-Est et Sud ont été particulièrement touchées par les fortes pluies et les vents forts liés au passage du phénomène. James Huet, membre du comité des assureurs de La Réunion, fait le point sur les démarches à suivre pour les sinistrés et livre ses conseils.
Après le passage de la forte tempête tropicale à proximité de nos côtes, l'heure est au bilan et à la constatation des dégâts pour les nombreux sinistrés. Les régions Sud-Est et Sud ont été particulièrement touchées par les fortes pluies et les vents forts liés au passage du phénomène. James Huet, membre du comité des assureurs de La Réunion, fait le point sur les démarches à suivre pour les sinistrés et livre ses conseils.

Selon les derniers chiffres de la préfecture ce vendredi 19 janvier, il a été recensé 293 personnes hébergées et 161 personnes évacuées au cours du passage de Berguitta a proximité de l'île. De très nombreux habitants du Sud ont aussi du faire face aux trombes d'eaux qui se sont déversées sur l'île en l'espace de quelques heures. James Huet, assureur à Saint-Denis et trésorier du comité des assureurs de La Réunion, explique les démarches à suivre pour les sinistrés : 


Ce vendredi, de nombreux élus et institutions ont demandé la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour La Réunion suite aux événements. James Huet explique ce que changerait son déclenchement :
 


Dans ce genre d'événement, les assureurs peuvent faire appel à des renforts indique le membre du comité des assureurs :

Dans un communiqué, le comité des assureurs assure qu'en "cas de déclaration de l’état de catastrophe naturelle par un arrêté publié au journal officiel, celui précisera la nature de l’évènement reconnu à ce titre (coulée de boue, inondation, vents, effets de la houle, chocs mécaniques des vagues, mouvements de terrain), et la commune concernée. Vous aurez alors encore 10 jours suivant l’arrêté ministériel pour effectuer votre déclaration".

hf/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !