Le prédicateur star est à La Réunion :

Libérés, délivrés... à la David Storm


Publié / Actualisé
Les 20 et 21 janvier 2017, le prédicateur David Storm propose des conférences au parc de la Nordev à Saint-Denis. Spectacles de gospel, discours édifiants... et guérisons miracles. Un programme éclectique aux allures de show un brin discount. Mais la recette marche et ils étaient nombreux ce samedi à se déplacer pour écouter le pasteur dispenser sa parole. Le tout sous l'oeil alerte de deux caméras prêtes à retransmettre sa prestation en direct sur le Net. Ou le business d'une cour des miracles visiblement bien rodée.
Les 20 et 21 janvier 2017, le prédicateur David Storm propose des conférences au parc de la Nordev à Saint-Denis. Spectacles de gospel, discours édifiants... et guérisons miracles. Un programme éclectique aux allures de show un brin discount. Mais la recette marche et ils étaient nombreux ce samedi à se déplacer pour écouter le pasteur dispenser sa parole. Le tout sous l'oeil alerte de deux caméras prêtes à retransmettre sa prestation en direct sur le Net. Ou le business d'une cour des miracles visiblement bien rodée.

"C'est votre saison de miracle. Oui venez tous, vous serez contents d'être venus. Invitez le maximum de personnes, ça sera vraiment glorieuxxxxxx ne ratez pas cela, ce n'est que 2 jours à St-Denis". Rien de mieux pour piquer notre curiosité, surtout lorsqu'il est écrit un peu plus haut : "il est né sourd et muet, maintenant il entend et il parle au nom de Jésus". Le tout signé par un certain David Storm. Certains d'entre vous le connaissent sans doute déjà, le prédicateur star est déjà venu à La Réunion à plusieurs reprises. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que son business est bien rodé. Sa venue est annoncée par une série d'affiches placardée un peu partout dans le chef-lieu. David Storm, basé à proximité de Lyon, mène des conférences visibles sur le Net. Il promet miracles et guérisons là où il passe. Son truc, c'est la religion à spectacle, celle où se conjuguent hurlements et transes inattendues.

Pour un journaliste, il n'y a guère d'autre choix que de se rendre incognito à une de ses conférences. D'emblée, un membre du staff prévient au micro : ici, pas de photos ni de vidéos. Les seules caméras visibles sont celles utilisées par l'équipe de David Storm, chargées de retransmettre sa parole sur la Toile. Une cour des miracles 2.0, en somme. C'est donc dans une salle de la Nordev qu'une estrade parée de fleurs et chargée de matériel attend la venue du pasteur. Pour faire patienter la foule composée de 100 à 150 personnes ce samedi matin, chacun est invité à inscrire ses requêtes de prières sur un petit papier spécialement dédié à cet effet. Finances ? Mariage ? Famille ? Emploi ? Ou bien la paix intérieure et la délivrance ? Fais ton choix.

- Musique à fond, l'arrivée d'un show-man -

L'introduction dispensée au micro annonce la couleur : "Il va se passer beaucoup de choses ici" souffle un homme au micro tandis que jeunes, moins jeunes, familles, couples s'installent sur les chaises disposées face à l'estrade. S'ensuit un spectacle de louanges entraînant. Les chanteurs se donnent à fond pour entretenir une bonne ambiance. Une prestation émaillée par des textes bibliques et des notes d'humour. Les enfants courent dans tous les sens, drapeaux à la main tandis la sono retentit dans la Nordev. On se croirait presque dans un festival de musique gospel à la sauce péi. Une atmosphère sympathique et joyeuse avant un "temps d'adoration". Et c'est là que les choses commencent à prendre légèrement une autre tournure... Une femme se met à bouger dans tous les sens, comme en transe, pendant de longues minutes. Pas de panique pour autant à proximité. Bon. Mais ce n'est que le début... 

Lorsque David Storm arrive enfin, c'est à la manière d'un show-man. Musique à fond, applaudissements, cris dans le micro... Celui qui se définit comme étant "de la catégorie du Messie" se pose sur scène comme une star. Il commence d'ailleurs sa prestation par des chants, sans doute créés par lui-même - l'homme est aussi auteur-interpète. Et à peine quelques minutes après sa fracassante arrivée, il ne perd pas de temps, c'est l'heure de la première "délivrance", du premier "miracle". Il invite une femme à le rejoindre sur l'estrade. Elle est agitée, crache dans un mouchoirs. Il l'assène alors d'une série de questions, lui demande comment elle se sent, depuis combien de temps, si elle a déjà cherché des aides. Fustige les marabouts évoqués en raillant : "David Storm, c'est gratuit". Et hop : "tu es prête pour ta délivrance ? Puissance ! Sors ! Maintenant". Le tout répété plusieurs fois à force d'hurlements... jusqu'à ce que la femme perde connaissance. Le plus incroyable dans ce scénario reste sans contexte le public, suspendu aux lèvres du pasteur et l'acclamant sans failles. "Ce week-end, La Réunion changera !" répète t-il d'une voix éclatante de conviction. David Storm ne fait pas dans la demi-mesure.

   

6 Commentaire(s)

Anonyme, Posté
J'étais à cette conférence il y avait bien 800 personnes . David Storm est un serviteur de Dieu il a chanté des louanges sur le podium comme il doit se faire et il a fait sa prédication biblique comme c'est écrit dans la bible . David Storm c'est un intercesseur et c'est Dieu qui agit tel que les guérisons et les délivrances . Dieu n'a pas changé il est le même hier , aujourd'hui et éternellement . Il a prié et Dieu s'est manifesté .
Mimi, Posté
J'étais à cette conference et Certaines informations de cette article sont fausses!
Il n'y avait pas 100-150 personnes mais plus de 800 et cela samedi et dimanche !
"Ce pose sur scène comme une star" il est juste monté sur le podium, a chanté quelques chants, a commencé à proclamer des versets biblique et a ensuite guéris les malades, il a juste fais ce qu'il devait faire et est rester en accord avec la parole de Dieu donc je ne vois pas le rapport avec "se pose sur scène comme une star"
Un moune ley pas réunionnais i veux aide la Réunion, a mwin mi dis merci Seigneur
Le messager , Posté
Ce que je pense de cet article? Pas mal un peut erronée mais nous sommes dans un pays démocratique alors chacun dire un peut ce qu'il veut , c'est la liberté d'expression. A cette conférence j'y étais et contrairement à ce que ce journaliste à pu vous rapporter , bien sûr que du négatif ,moi j'ai pu voir aussi du positif a cette conférence tel que les guérisons et délivrance et j'en passe. .Mais cela vous parrais anormale quand cela viens de ce Pasteur David Storm, mais quand de nombreux réunionnais se fond soit disant guerrir pas des marabout et toutes sortes et de charlatans qui leurs demande des sommes inimaginable ou encore de nombreux animaux pour des sacrifices et la tout le monde trouve sa normal beaucoup disent même que c'est de nos tradition. Pour ceux qui disent dans leurs commentaires que les réunionnais sont faible d'esprit je leurs dirais , ayez un peut de respect pour vos compatriotes s'il vous plaît. Je m'arraiterais la pour aujourd'hui en vous disant que si vous ne croyez pas c'est un faite mais laisser les autres vivre leur foi .A la réunion nous sommes reconnu comme un peuple de tolérance alors croyez en qui vous voulez ou ne croyez en rien mais cessé d'embêter les autres s'il vous plaît. ..Que Dieu vous bénisses et vous gardes.
Oh mon dieu, Posté
Il a un nom de musicien le boug , il ne joue pas au rugby car il a le nom d’un joueur, a peut-être au cricket non, ou tout simplement David l’embrouille
Jean, Posté
Merci pour cette article bien écrit, Business man et sa femme Businesswoman tous les moyens pour faire de l'argent , vente d'affiches de t'shirt de livres , donation à l'église ainsi que vente et location de décodeur pour avoir accès à son bouquet numérique , et j'en passe et des meilleurs .
Comment croyez vous qu'il puisse se payer des voyages à travers le monde , ah oui au fait il est même partit à Madagascar pour écumer le pays.
Ca sent pas bon tout ca , bientôt à la une dans les faits divers suite à enquête
Jose, Posté
Alors, là à la Réunion où le taux de faibles d'esprit est un des plus élevés de la planète, il va faire son beurre le Mr Storm !
Les gars, argarde, cochon y vole !