Berguitta vue d'ailleurs :

La presse nationale relate le déluge


Publié / Actualisé
Vu d'ailleurs, le passage de la forte tempête tropicale Berguitta laisse la même impression qu'aux Réunionnais, des dégâts violents provoqués essentiellement par une pluie diluvienne.
Vu d'ailleurs, le passage de la forte tempête tropicale Berguitta laisse la même impression qu'aux Réunionnais, des dégâts violents provoqués essentiellement par une pluie diluvienne.

Pas de grosse couverture médiatique au niveau national pour le passage de la forte tempête tropicale Berguitta. Il faut reconnaître que la tempête David, au Nord de l’Europe, et la tempête Fionn qui a balayé la France, et la Corse en particulier, ont volé la vedette à Berguitta qui s’abattait sur les Mascareignes. "Le cyclone Berguitta ayant été rétrogradé depuis en tempête tropicale sur l'île de La Réunion et l'alerte rouge n'ayant pas été déclenchée par la préfecture, le 20 heures de ce jour ne diffuera, a priori, que quelques images de ses rivières en crue, les fortes précipitations n'effactant que le sud de l'île", assume LCI dans sa rubrique "médiation" en réponse à la remarque d'un téléspectateur.

Le site du Monde par exemple évacue l’information concernant Berguitta dans un encadré au cœur d’un article consacré à… la tempête David.


Comme à La Réunion, la plupart des médias nationaux retiennent de Berguitta les dégâts énormes provoqués par la pluie dans le sud de l’île. Beaucoup de sites s’appuient d’ailleurs sur les images amateurs postées sur les réseaux sociaux pour illustrer leurs articles.

Sur le site de BFM Tv, les images amateures sont largement utilisées pour illustrer ce sujet.

 

Pareil pour le HuffPost qui a recours aux vidéos amateurs pour relater le passage de la tempête.

Un sujet tourné à La Réunion, pour TF1, qui recense un correspondant local.

 

 

Le Progrès quant à lui fait un retour en images sur les dégâts de la tempête, grâce aux photos de l'AFP.

 

 


L’Express, quant à lui, évoquera dans un second sujet la polémique provoquée par le non passage de l’île en alerte rouge, provoquant " l’ire des Réunionnais ".

 

 

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

KUNTA KINTé, Posté
Le jour où il y aurait un vrai cyclone ( à ne pas souhaiter ) , ces journaleux pourront relater les infos dans l'espace