Après les dégâts causés par Berguitta :

Les députés de La Réunion demandent des mesures rapides au gouvernement


Publié / Actualisé
Le collectif des députés de La Réunion vient d'adresser un courrier au Premier ministre Édouard Philippe afin que le gouvernement prenne très rapidement des mesures après les conséquences de la tempête Berguitta. Un courrier similaire a été adressé au Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation ainsi qu'à la Ministre des Outre-mer. Nous le publions ci-après en intégralité. (Photo d'illustration)
Le collectif des députés de La Réunion vient d'adresser un courrier au Premier ministre Édouard Philippe afin que le gouvernement prenne très rapidement des mesures après les conséquences de la tempête Berguitta. Un courrier similaire a été adressé au Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation ainsi qu'à la Ministre des Outre-mer. Nous le publions ci-après en intégralité. (Photo d'illustration)

 

Monsieur le Premier ministre,

Le département de La Réunion vient de subir l'une des catastrophes climatiques majeures avec des précipitations très intenses notamment dans tout le sud, l'Est et le Sud-Ouest de l'île. Le cumul des précipitations donné par Météo-France se rapproche de celui enregistré en 1980 avec le cyclone de référence " Hyacinthe ". Le total des pluies du Grand Coude à Saint-Joseph a atteint 919 mm en 48 h. Les conséquences directes de ces fortes précipitations sont des inondations pluviales généralisées, des coulées de boue sur les pentes et les remparts et des débordements torrentiels qui ont généré des ravinements profonds dans les espaces et chemins agricoles.

Au-delà des dégâts matériels à déplorer comme des toitures effondrées, des lignes électriques arrachées, des routes abimées ou détruites, etc. ce sont certainement les agriculteurs qui ont le plus souffert du passage de cette tempête tropicale. Beaucoup d'entre eux avaient respecté les consignes de débâcher les serres et de mettre à l'abri les structures pour se protéger des effets du vent, or ce qui fut le plus pénalisant dans ce phénomène météorologique " Berguitta ", ce sont les cumuls de pluie qui ont noyé ou arraché les productions maraichère, fruitière et cannière, rendant impossible toute commercialisation et toute reprise rapide de l'activité.

Certains éleveurs ont aussi perdu tout ou partie de leurs bêtes ou volailles. Quant aux petits pêcheurs, ils ont enregistré depuis le début de cette saison cyclonique (Ava, Berguitta) une très forte baisse de leurs activités due aux conditions météorologiques et à la pollution des eaux littorales. Enfin, certains acteurs économiques sont également touchés, comme par exemple dans la commune touristique de Cilaos qui voit l'unique route d'accès totalement fermée jusqu'à ce que des travaux de déblaiement et de sécurisation importants puissent être réalisés.

Pour l'heure, nombre d'acteurs notamment du tourisme (hôteliers, chambres d'hôtes, activités de pleine nature) et commerçants, font face à une multiplication des annulations de réservation qui impactera négativement leur situation financière. La chambre d'agriculture, les collectivités et les services de l'Etat sont à pied d'oeuvre pour vous faire remonter les demandes notamment liées aux dossier de " Cat Nat " après les estimations des pertes agricoles et les réfections de voirie d'exploitation pour bénéficier des indemnités du fonds de calamités agricoles.

Dans ce contexte, nous voulons vous dire combien nous attendons votre prise en compte favorable de ces demandes et un traitement rapide des indemnisations. Nous devons tout mettre en oeuvre pour éviter le chômage technique des agriculteurs, des pêcheurs ou des professionnels du tourisme et, en liaison avec la rareté de la. production locale, une augmentation des prix qui pénaliserait lourdement les consommateurs.

Nous attirons également l'attention de M. le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, de Mme la Ministre des Outre-mer sur les multiples conséquences de ce phénomène climatique sur La Réunion et sur les Réunionnais. En vous remerciant par avance de votre intervention et de votre soutien, veuillez agréer Monsieur le Premier ministre, l'assurance de notre très haute considération.
Ericka BAREIGTS, Nathalie BASSIRE, Huguette BELLO, David LORION, Nadia RAMASSAMY, Jean-Hugues RATENON, Thierry ROBERT

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !