Un appel national à la mobilisation :

Les EHPAD de l'île en grève ce mardi


Publié / Actualisé
Un appel national à la grève est lancé pour ce mardi 30 janvier 2018 dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). La CGTR soutient ce mouvement. "Les problèmes, les revendications posé au niveau national par l'intersyndicale sont les mêmes ici à La Réunion. Nous appelons l'ensemble des salariés des EHPAD à débattre, à se mobiliser selon les modalités décidées collectivement par le personnel", écrit dans un communiqué de presse Max Banon, secrétaire du syndicat dans la région sud. " (Photo d'illustration)
Un appel national à la grève est lancé pour ce mardi 30 janvier 2018 dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). La CGTR soutient ce mouvement. "Les problèmes, les revendications posé au niveau national par l'intersyndicale sont les mêmes ici à La Réunion. Nous appelons l'ensemble des salariés des EHPAD à débattre, à se mobiliser selon les modalités décidées collectivement par le personnel", écrit dans un communiqué de presse Max Banon, secrétaire du syndicat dans la région sud. " (Photo d'illustration)

 

Selon lui, cette grève a pour objectif d'améliorer l'accompagnement, les services et les soins envers les personnes âgées indissociables de l'amélioration des conditions de travail des professionnels, en exigeant du gouvernement qu'il réponde aux revendications du personnel.

Ce lundi matin 29 janvier, la députée Éricka Bareigts a d'ailleurs rendu visite aux personnels et aux pensionnaires de l'EHPAD de Saint-Denis géré par l'association de Saint-Francois d’Assises.

Membre de la commission des affaires sociales, elle "a fait de l’amélioration des conditions de santé des familles réunionnaises et de nos aînés l’axe majeur de son action politique. Après des propositions faites lors du dernier Projet de loi de finances de la sécurité sociale, elle a depuis rencontré la ministre chargée au sujet des moyens des EHPAD", précisait l'invitation envoyée à la presse au sujet de ce déplacement.

Selon elle, 600 personnes attendent une place dans le département afin d'intégrer ce type de structures pour gramouns. Outre les EHPAD, ce mardi, le Centre hospitalier universitaire va aussi connaître une grève initiée par la CFDT "Santé-Sociaux". En cause : certains points du plan de retour à l'équilibre présenté par la direction.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !