Probablement tuée par un déchet plastique :

Une tortue relâchée à La Réunion s'échoue en Afrique du Sud


Publié / Actualisé
Relâchée le 12 décembre 2016 à La Réunion, une jeune tortue verte a été retrouvée échouée sur une plage d'Afrique du Sud dans le week-end. Elle est probablement morte après avoir ingéré une pièce de plastique, selon le parc Kélonia. Le centre attire à nouveau l'attention sur le danger des déchets pour les tortues.
Relâchée le 12 décembre 2016 à La Réunion, une jeune tortue verte a été retrouvée échouée sur une plage d'Afrique du Sud dans le week-end. Elle est probablement morte après avoir ingéré une pièce de plastique, selon le parc Kélonia. Le centre attire à nouveau l'attention sur le danger des déchets pour les tortues.

"Une jeune tortue verte Baptisée Imma par les enfants de 6ème du Collège de Cambuston, relâchée à La Réunion par le Centre de soins de Kelonia le 12 décembre 2016  a été retrouvée échouée sur une plage d’Afrique du Sud ce WE. La jeune tortue avait une pièce de plastique coincée dans la bouche, ce qui est certainement à l’origine de sa mort" indique Stephane Ciccione, directeur du parc Kélonia.

La tortue aurait ainsi parcouru plus de 3000 kilomètres en un peu plus d'un an. Ce qui confirme "la capacité de ces tortues de traverser les océans à la recherche des habitats les plus favorables à leur développement", selon le spécialiste. Durant ces migrations, elles sont exposées à de nombreuses menaces. Dont l'une, qui fait partie des plus récentes et préoccupantes : l'accumulation de déchets plastiques. Les tortues les ingèrent en les confondant avec leurs aliments habituels, tel que le plancton ou les méduses.

La jeune tortue a été identifiée grâce à sa bague qui a permis à l’équipe Sud Africaine de contacter Kelonia. La présence de jeunes Pouce-pieds, crustacés utilisant les radeaux-flottants pour se fixer et filtrer l’eau, montre que la tortue a dérivé inactive plusieurs semaines avant de s’échouer, poussée par le courant et la houle.

   

1 Commentaire(s)

Macatia, Posté
Probablement tuée par Kelonia, cette structure qui pompe l'argent de la Région, notre argent pour apprivoiser des tortues marines qui ne savent plus se nourrir naturellement, les chargent d'une balise pour les relâcher en mer, elle deviennent des proies faciles pour les requins ou s’échouent sur les plage en mourant de faim.