Avec 237 décès :

Le nombre de tués sur les routes en Outre-Mer a baissé


Publié / Actualisé
En 2017, 237 personnes sont décédées sur les routes des Outre-Mer. Soit une baisse de 9 % par rapport à l'année précédente. Nous publions le bilan du ministère de l'Intérieur à ce sujet ci-dessous.
En 2017, 237 personnes sont décédées sur les routes des Outre-Mer. Soit une baisse de 9 % par rapport à l'année précédente. Nous publions le bilan du ministère de l'Intérieur à ce sujet ci-dessous.

237 personnes seraient décédées sur les routes des outremers en 2017, dont 152 dans les départements d’outremer et 85 dans les collectivités d’outremer ou en Nouvelle Calédonie. C’est une baisse de -9% par rapport à 2016, et -16% par rapport à 2010.

Avec 44 décès estimés en 2017, la mortalité des jeunes de 18-24 ans continue de diminuer. 78 décès avaient été enregistrés en 2010. C’est un progrès de -44%. En revanche, la mortalité des 25-34 ans fluctue entre 40 et 80 décès depuis 2010 et est estimée autour de 60 en 2017. La mortalité des seniors de
65 ans et plus est encore modérée (26 décès), mais elle est plus forte qu’en 2010 (16 décès).

La mortalité automobiliste représente un peu moins de la moitié de la mortalité routière outremer. Avec 98 décès estimés, elle est presque au même niveau qu’en 2010 (105 décès) alors que 2013 avait affiché un niveau plus bas (71 décès). La ceinture de sécurité est un enjeu majeur dans les outremers, où dans plusieurs territoires la moitié voire les trois quarts des  personnes décédées ne l’avaient pas bouclée.

La mortalité en deux-roues motorisés reste significative avec 74  usagers  tués en 2017, soit un tiers de la mortalité routière outremer.  Depuis  2010,  la  mortalité  cyclomotoriste  a  baissé  mais  la mortalité  motocycliste  est  équivalente.  Le  non-port du casque concerne  la  moitié  des  décès  en
deux-roues motorisés.

La mortalité piétonne est stable avec 46 décès estimés en 2017, mais supérieure à 2010 (37 décès enregistrés). La vitesse et  l’alcool restent  les  deux  premières  causes  des  accidents  mortels mais sont plus systématiquement présents outre- mer par rapport à la métropole. Le non respect des priorités est moins souvent mentionné outre-mer, sauf sur les routes communales en agglomération où elle est dans la tendance métropolitaine.

   

2 Commentaire(s)

Jodu, Posté
Et pour la Réunion? P
Jodu, Posté
Et pour la Réunion? P