Route rouverte et reprise des cours :

Les habitants de Cilaos voient (peut-être) le bout du tunnel


Publié / Actualisé
Ça y est, c'est vraiment la rentrée pour les élèves de Cilaos ! Faute aux dégâts et nombreux éboulements sur la route aux 400 virages, le retour en classes a été décalé d'une semaine. Le bout du tunnel semble apparaître pour les habitants du cirque : la route a été rouverte à la circulation ce samedi. Mais les travaux continuent.
Ça y est, c'est vraiment la rentrée pour les élèves de Cilaos ! Faute aux dégâts et nombreux éboulements sur la route aux 400 virages, le retour en classes a été décalé d'une semaine. Le bout du tunnel semble apparaître pour les habitants du cirque : la route a été rouverte à la circulation ce samedi. Mais les travaux continuent.

Ce samedi 3 février, la Direction Régionale des Routes a indiqué la réouverture de la route de Cilaos dès 5h30. Cependant, ce sont uniquement les véhicules inférieurs à 2,5 tonnes qui sont autorisés à y circuler. Les convois sont donc encore pour le moment suspendus jusqu'à nouvel ordre. Par ailleurs, les travaux se poursuivent dans plusieurs secteurs, avec des coupures de circulation pouvant excéder les 45 minutes. De plus, la vitesse est limitée 30 km/h dans le secteur d'Îlet Furcy. Autre détail important : le passage sur la passerelle ne peut se faire qu'avec un véhicule à la fois. Enfin, la route restera fermée de nuit de 19h à 5h30.

S'il existe, certes, plusieurs conditions à cette réouverture, cela reste la fin d'une galère qui aura duré plusieurs semaines. Les cours peuvent ainsi enfin reprendre dans les écoles et le collège de Cilaos. Le recteur de l'académie, Vêlayoudom Marimoutou, se déplacera pour l'occasion à l'école de l'îlet à Cordes, puis à celle du Centre. Il sera ensuite au collège Alsace Corré dans l'après-midi.

Force est de constater que le danger est permanent sur cette fameuse route aux 400 virages. Le 20 janvier, une pétition a été lancée en ligne pour demander une "vraie sécurisation de la route de Cilaos". Elle a aujourd'hui recueilli près de 800 signatures. Car, les problèmes de coupure et de fermeture de l'axe routier ne datent évidemment pas d'hier. Plus récemment, c'est depuis les fortes pluies causées par le système Ava que les habitants étaient régulièrement coincés. Sans autre choix que celui de s'organiser pour se rendre au travail ou rejoindre leur domicile.

Lire aussi - La route de Cilaos, une vraie galère pour les usagers

Des solutions ont été avancées par plusieurs élus pour qu'une telle situation ne se reproduise plus. Le député de la 4ème circonscription, David Lorion, a par exemple émis l'idée de ponts : "lorsque la situation sera rétablie et la falaise sécurisée par des filets, je demanderai à la Région Réunion qu'une première phase de travaux puisse être lancée pour la construction des ponts autour du secteur des Aloès et l'endiguement de l'Îlet Furcy". En espérant que ce chantier ne soit pas "une nouvelle bataille politique", il précise que "les études sont prêtes" et que "les consultations publiques peuvent être lancées".

Lire aussi - Route de Cilaos, l'impossible sécurisation

Mais la question d'une sécurisation à long terme semble être particulièrement ardue. À voir désormais si la solution des ponts ou du tunnel pourrait être envisagée. En attendant, le cirque pourra au moins renouer avec le monde extérieur, dont il était coupé par les roches depuis déjà la mi-janvier.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !