Tribune libre du parti communiste réunionnais :

Le PCR salue la demande par le Conseil départemental d'un plan d'adaptation au changement climatique


Publié / Actualisé
Le PCR salue l'adoption par le Conseil départemental de la motion dans laquelle l'assemblée demande un plan d'adaptation au changement climatique pour La Réunion, ainsi que la création d'un Office des routes, un plan de résorption des radiers, de construction de retenues collinaires et de réhabilitation des chemins agricoles.
Le PCR salue l'adoption par le Conseil départemental de la motion dans laquelle l'assemblée demande un plan d'adaptation au changement climatique pour La Réunion, ainsi que la création d'un Office des routes, un plan de résorption des radiers, de construction de retenues collinaires et de réhabilitation des chemins agricoles.

Le PCR rappelle qu'il a remis à la Préfecture le 23 janvier dernier ses propositions tirant les leçons de Berguitta. Elles visent notamment à la création d'infrastructures pour protéger la population des effets des phénomènes climatiques extrêmes. Ces propositions sont un élément du débat en cours dans les Assises des Outre-mer.

L'adaptation au changement climatique suppose de revoir l'aménagement du territoire réunionnais en prenant en compte sa réalité géographique d'île montagneuse tropicale. Les propositions du PCR permettent de faire de cette bataille un atout pour l'activité économique.

Elles constituent des dizaines de milliers de possibilités d'emplois pour une jeunesse durement touchée par le chômage.

Parti communiste réunionnais
 

   

1 Commentaire(s)

Soweto, Posté
Complaisance de ce qui représente le PCR (3 personnes) avec la Droite locale pour essayer de sauver le soldat Gironcel qui a vendu son âme avec notre Gaulois Didix. Il n'est pas possible de trahir comme cela et on va tout faire pour que ce parti ne nuise plus aux réunionnais en faisant voter pour Sini et pour Didix contre Madame Belle et à sainte Suzanne pour Ramassamy. Les Réunionnais payent aujourd'hui les incompétences de Sini et Ramassamy qui ont disparus des écrans radar