La députée Nathalie Bassire rencontre Annick Girardin :

La ministre de l'Outre-mer interpellée sur l'accession sociale à la propriété


Publié / Actualisé
"Sur l'accession sociale à la propriété : la ministre de l'Outre-mer indique que porte n'est pas fermée", assure la députée Nathalie Bassire. Ce mercrdi 7 février 2018, elle a rencontré Annick Girardin à Paris à son ministère afin de l'interpeller sur cette question. Nous publions ci-après son communiqué.
"Sur l'accession sociale à la propriété : la ministre de l'Outre-mer indique que porte n'est pas fermée", assure la députée Nathalie Bassire. Ce mercrdi 7 février 2018, elle a rencontré Annick Girardin à Paris à son ministère afin de l'interpeller sur cette question. Nous publions ci-après son communiqué.

 

À l'occasion d’une réunion au Ministère des Outre-Mer ce mercredi 07 février 2018, faisant un point d’étape sur les assises de l’Outre-Mer, j’ai eu l’occasion d’interpeller la Ministre Annick GIRARDIN sur la situation économique et sociale catastrophique découlant notamment de la suppression de " l’APL Accession ", tant pour les familles que pour les acteurs économiques.

En présence de collègues parlementaires ultra-marins, cette dernière m’a assuré que la porte n’était pas fermée pour la réintroduction en Outre-Mer de dispositifs auxquels il convient de réfléchir sans attendre, compte tenu de l’importance particulière que l’accession à la propriété et l’amélioration de l’habitat revêt pour des dizaines de milliers de ménages modestes, mais aussi pour bon nombre d’artisans et petites entreprises d’Outre-Mer.

Je remercie Mme la Ministre des Outre-Mer, une femme accessible et attentive, pour son écoute des réalités du terrain que nous, parlementaires, lui remontons, pour son pragmatisme et sa clairvoyance au regard de la situation tendue du logement social en Outre-Mer, des difficultés en termes d’activité et d’emploi, notamment dans le secteur du BTP local.

J’invite l’ensemble des parlementaires d’Outre-Mer à solidairement s’engouffrer dans cette ouverture afin de faire des propositions audacieuses et pertinentes qui pourraient trouver une concrétisation prochaine sur le plan législatif.

Faire de nos populations ultra-marines des propriétaires et de nos PME du BTP des acteurs économiques prospères : voilà un combat qui
justifie que l’on transcende les clivages politiques au profit de l’intérêt général !

NATHALIE BASSIRE

DÉPUTÉE DE LA RÉUNION

   

1 Commentaire(s)

Oh lala, Posté
Elle a encore rien compris celle la elle y flatte en passant la main dans le dos pou fé rentrer zot mentor en Marche !!!