[VIDÉOS] Début d'année très arrosé :

La saison des pluies est loin d'être finie


Publié / Actualisé
Ava, Berguitta et de nombreux épisodes pluvieux. Depuis le début de l'année 2018, La Réunion n'a pas été épargnée par le mauvais temps et avec lui des pluies presque continues pour l'Ouest et le Sud de l'île. Si cette saison a démarré tardivement, elle devrait se prolonger jusqu'à la fin du mois de mars assure Météo-France et sera marquée par de nouveaux épisodes d'ampleur.
Ava, Berguitta et de nombreux épisodes pluvieux. Depuis le début de l'année 2018, La Réunion n'a pas été épargnée par le mauvais temps et avec lui des pluies presque continues pour l'Ouest et le Sud de l'île. Si cette saison a démarré tardivement, elle devrait se prolonger jusqu'à la fin du mois de mars assure Météo-France et sera marquée par de nouveaux épisodes d'ampleur.

"C'est une saison des pluies bien marquée mais pas exceptionnelle". Pour Jacques Ecormier, chef prévisionniste à Météo-France, La Réunion "traverse une période très humide comme elle n'en a pas connu depuis de nombreuses années". Après plusieurs années "sèches", le département connaît un début d'année 2018 très arrosé… "Et ce n'est pas fini" avise Jacques Ecormier.

À Saint-Louis, au Gol-les-Hauts il est tombé 950mm au mois de janvier contre une moyenne de l'ordre de 200 mm. Idem au mois de février, avec une moyenne de 200 mm et des relevés "déjà supérieurs à 200 mm en date du février". Autre chiffre notable selon Jacques Ecormier, le nombre de jours de pluie. Pour le même secteur de Saint-Louis, il a plu 20 jours durant au mois de janvier où la moyenne est de 10.

Les orages marquent eux aussi cette saison des pluies : "il y a une forte activité orageuse en particulier dans les zones Sud, Ouest et Est" note Jacques Ecormier. Ce lundi 12 février, ce sont 500 impacts de foudre qui ont été relevés du côté de La Plaine des Palmistes ce qui est "phénomène remarquable pour la région" rappelle le prévisionniste. 
 

 

- L'activité cyclonique de retour début mars –

Comme annoncé ce week-end par Météo-France, "3 à 5 systèmes sont encore attendus" dans le bassin avant la fin de la saison. Une activité liée à cette saison des pluies "qui a démarré relativement tardivement" selon le prévisionniste, et qui devrait se terminer "à la fin du mois de mars". "L'activité convective", comprenez le risque de formation de phénomène cyclonique, "va redémarrer début mars".

 

 

Alors, comment expliquer cette période ? "Ça fonctionne par cycle" explique Jacques Ecormier. "On a constaté un phénomène de sécheresse ou de pluviométries supérieures de l'ordre de 10 à 15 ans". Il rappelle que dans les années 1980, où le cyclone Hyacinthe avait durement touché le département en 1980, "il y avait eu très peu de précipitations" avec un record pour 1983.

 

 

- Pas lié au changement climatique -

Cette période marquée par des pluies continues et de nombreux orages est-elle anormale ? "On a peut-être oublié ce qu'était une saison des pluies" répond avec le sourire Jacques Ecormier. Selon le prévisionniste, "ce sont des phénomènes purement régionaux" qui ne sont pas liés directement au changement climatique. "On a depuis un an et demi, des températures de mer supérieures à la moyenne sur l'Ouest du bassin, Madagascar, La Réunion, Maurice et à l'opposé vers les côtes Ouest de l'Australie des températures de la mer bien inférieures à la moyenne" indique le météorologue.

 

 

Le chef prévisionniste de Météo-France a, pour finir, tenu à conseiller les Réunionnais quant à la deuxième moitié de cette saison des pluies 2018 :

 

 

hf/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !