[PHOTOS/VIDÉOS] Ils protestent contre le disposititif Parcours Sup (actualisé) :

Une centaine de lycéens et d'étudiants manifestent devant le Rectorat


Publié / Actualisé
Ce jeudi matin 15 février 2018, une centaine d'étudiants et de lycéens, venus en bus du Port, de Saint-Paul et de Trois-Bassins, se sont rassemblés devant le Rectorat à Saint-Denis. Ils ont défilé jusqu'à l'Université de La Réunion pour manifester contre la plate-forme Parcours Sup afin d'effectuer leurs voeux d'études après le Baccalauréat. L'intersyndicale FSU, SNESUP, CGTR-EDUC'ATION, l'Union nationale lycéenne de La Réunion, UNEF RÉUNION, FNEC FPFO, SUD ÉDUCATION, SAIPER et SOLIDAIRE s'opposent à ce nouvel outil qui remplace le très décrié outil Admission Post Bac. Ils dénoncent un processus de sélection. Explications avec leurs représentants. (Photo RB/Imaz Press)
Ce jeudi matin 15 février 2018, une centaine d'étudiants et de lycéens, venus en bus du Port, de Saint-Paul et de Trois-Bassins, se sont rassemblés devant le Rectorat à Saint-Denis. Ils ont défilé jusqu'à l'Université de La Réunion pour manifester contre la plate-forme Parcours Sup afin d'effectuer leurs voeux d'études après le Baccalauréat. L'intersyndicale FSU, SNESUP, CGTR-EDUC'ATION, l'Union nationale lycéenne de La Réunion, UNEF RÉUNION, FNEC FPFO, SUD ÉDUCATION, SAIPER et SOLIDAIRE s'opposent à ce nouvel outil qui remplace le très décrié outil Admission Post Bac. Ils dénoncent un processus de sélection. Explications avec leurs représentants. (Photo RB/Imaz Press)

 

Regardez ces deux vidéos d'ambiance tournées devant le siège de l'Académie de La Réunion. Les jeunes ne veulent pas être "triés" à l'entrée de l'Université. Ils se mobilisent dans la rue afin de s'opposer au lancement de Parcours Sup.

 

Slogans, banderoles, sono et mégaphone... Tout est prêt pour la manifestation entre le Rectorat et le Campus du Moufia à Saint-Denis ou les représentants syndicaux doivent prendre la parole. Regardez.

 

 

 

La secrétaire départementale de la FSU, Marie-Hélène Dor, accompagne ces lycéens et étudiants dans cette mobilisation. Elle aussi dénonce un "tri" inacceptable à ses yeux. Avant d'aller accrocher une banderole sur les grilles du Rectorat, la syndicaliste détaille sa position.

 

 

Selon elle, le principe républicain d'égalité entre les futurs bacheliers est "foulé au pied". Elle demande le maintien de l'ex-dispositif Admission Post-Bac mais avec des moyens supplémentaires afin de corriger "ces défauts".

Juste à côté d'elle se trouve Samantha Pothin, présidente de l'UNEF. Cette dernière s'oppose aussi à la refonte de ce dispositif. Retrouvez ses arguments dans son interview ci-dessous.

 

"C'est une mobilisation nationale avec des lycéens inquiets pour leur avenir. Nous dénonçons le fait que les lycées vont être mis en concurrence. Parcours Sup a été fait dans l'urgence sans concertation avec les syndicats", indique-t-elle.

 

 

La représentante syndicale salue aussi la mobilisation de la députée Éricka Bareigts. Celle-ci a remis un courrier au président de l'Université Frédéric Miranville en début de semaine, accompagnée de la FSU et de l'UNEF. Objectif : l'alerter sur les conséquences de la mise en œuvre de Parcours Sup.

Lire aussi : Une centaine de lycéens dans la rue contre ParcourSup

Jade Merlo vient de Trois Bassins. L'élève de Première L s'indigne de la sélection et n'a que des mots durs pour cette réforme.

 

 

Son dalon, Loïc Catherine, ne veut pas non plus de ce changement. Le Trois Bassinois explique pourquoi.

 

 

Pour rappel, un appel à la mobilisation a été lancé par l'intersyndicale FSU, SNESUP, CGTR Education Section Université de La Réunion, Union Nationale Lycéenne de La Réunion, UNEF Réunion, FNEC FPFO, Sud Éducation, SAIPER, Solidaires concernant la mise en place de Parcoursup, et la sélection à l'université. Des lycéens ont aussi défilé dans les rues de Saint-Paul en début de semaine.

Depuis ce lundi 22 janvier 2018, les lycéens en classe de terminale peuvent faire leurs vœux pour leurs futures études post-bac. Après dix ans de demandes sur "admission post-bac", couramment nommé "APB", les vœux se font désormais sur la nouvelle plateforme mise en place par le ministère de l'Éducation : Parcoursup.

ts/rb/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !