[SAINT-DENIS] Démantèlement d'un réseau de prostitution :

Un policier inquiété et placé en garde à vue


Publié / Actualisé
L'enquête sur le démantèlement d'un réseau de proxénétisme à Saint-Denis dans le quartier Saint-Jacques rebondit avec le placement en garde à vue d'un policier au Commissariat de Malartic dans le chef-lieu depuis ce mercredi 14 février 2018. Ce major du Commissariat de Saint-André serait suspecté d'avoir protégé la tête du réseau de prostitution en bande organisée, un commerçant mis en examen pour proxénétisme aggravé et écroué ce jeudi 15 février. Le proxénète présumé a déjà été condamné pour des faits d'agressions sexuelles. Également déférés avec lui devant le tribunal de Champ Fleuri, son fils et deux prostituées ont également été mises en examen pour proxénétisme aggravé et placés sous contrôle judiciaire puis remis en liberté. Tous ont été conduits en garde à vue ce lundi. (Photo d'archives)
L'enquête sur le démantèlement d'un réseau de proxénétisme à Saint-Denis dans le quartier Saint-Jacques rebondit avec le placement en garde à vue d'un policier au Commissariat de Malartic dans le chef-lieu depuis ce mercredi 14 février 2018. Ce major du Commissariat de Saint-André serait suspecté d'avoir protégé la tête du réseau de prostitution en bande organisée, un commerçant mis en examen pour proxénétisme aggravé et écroué ce jeudi 15 février. Le proxénète présumé a déjà été condamné pour des faits d'agressions sexuelles. Également déférés avec lui devant le tribunal de Champ Fleuri, son fils et deux prostituées ont également été mises en examen pour proxénétisme aggravé et placés sous contrôle judiciaire puis remis en liberté. Tous ont été conduits en garde à vue ce lundi. (Photo d'archives)

 

Les enquêteurs de la Sûreté départementale (SD) ont pu remonter jusqu’au policier en poste dans la ville saint-andréenne grâce à des écoutes téléphoniques. Des liens étroits le relieraient au commerçant placé en détention. Le fonctionnaire de Police entretiendrait également une liaison avec une prostituée du quartier Saint-Jacques. Le policier devrait être déféré ce vendredi en vue d’une probable mise en examen.
 

Lire aussi : Le proxénète présumé écroué

Pour rappel, c'est au coeur du quartier Saint-Jacques dans le chef-lieu que le réseau de proxénétisme hôtelier prospérait. À la tête du réseau, un commerçant d'une rue très commerçante. Interpellé lundi 12 février ainsi que ses complices et les prostituées, ils avaient été placés en garde à vue au commissariat de Malartic. Les policiers de la SD ont mené une longue enquête pour proxénétisme en bande organisée.

Selon les témoignages de riverains, le réseau opérait depuis quatre années dans le chef-lieu. Ils avaient alerté le procureur de la République de Saint-Denis par courrier.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !