Protection de l'environnement - Association Zéro Déchet :

"Rien de neuf pour 2018", le défi lancé aux Réunionnais


Publié / Actualisé
L'association Zéro Déchet Réunion lance son opération " Rien de neuf pour 2018 ". Initiée par Zéro Waste France, qui milite pour la réduction des déchets. L'objectif : un éveil des consciences réunionnaises sur les nouveaux modes de consommation écologiques.
L'association Zéro Déchet Réunion lance son opération " Rien de neuf pour 2018 ". Initiée par Zéro Waste France, qui milite pour la réduction des déchets. L'objectif : un éveil des consciences réunionnaises sur les nouveaux modes de consommation écologiques.

Le principe est simple, les participants doivent s’engager à trouver une alternative aux produits neufs : achat d’occasion, location, prêt, réparation, don, mutualisation. Il s’agit d’éviter les reflexes d’achats de produits neufs en trouvant des moyens d’équipements, d’habillement, meilleurs pour l’environnement.

Des points hebdomadaires intitulés "  Rien de neuf " seront effectués chaque semaine afin de rythmer le défi " Rien de neuf pour 2018 ".  Il sera question pour les différents participants au défi, de partager les trouvailles, les petites victoires quotidiennes mais aussi les différents obstacles rencontrés.
Selon Zero Déchet Réunion, toutes les occasions de ne pas passer au neuf sont les bonnes : le neuf c’est lourd à porter, l’occasion est créatrice d’emploi, le transport intercontinental a un impact environnemental, le porte monnaie se porte mieux..


Initié par Zéro Waste France, qui milite pour la réduction des déchets, un site a d’ailleurs été crée pour l’occasion, http://riendeneuf.org. Les participants au défi pourront échanger sur le groupe de discussion Facebook et souscrire à la newsletter " Rien de neuf ". Le challenge peut démarrer à tout moment et se termine à la fin de l’année.

jr/www.ipreunion.com
 

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
Trop de salopards qui n'en ont rien à faire de leur environnement, on est en 2018, et ces débiles vont encore jeter dans les ravines leurs déchets. Et ils y vont en voiture, alors que la déchetterie la plus proche ne se trouve même pas à 3 kilomètres. Il n'y a pas grand chose à faire, pour certains c'est culturel.