Cinq postes vont être crées :

Budget à la hausse pour l'Université de La Réunion


Publié / Actualisé
Le conseil d'administration (CA) de l'université a voté son budget ce jeudi 22 février 2018. Il s'élève à à 134 millions d'euros, contre 129 millions d'euros en 2017. Cela "se traduit par une dotation en masse salariale correspondant à 5 créations d'emplois, une enveloppe de 2100 heures complémentaires et des moyens dédiés à l'accompagnement pédagogique" indique l'Université dont nous publions le communiqué ci-dessous
Le conseil d'administration (CA) de l'université a voté son budget ce jeudi 22 février 2018. Il s'élève à à 134 millions d'euros, contre 129 millions d'euros en 2017. Cela "se traduit par une dotation en masse salariale correspondant à 5 créations d'emplois, une enveloppe de 2100 heures complémentaires et des moyens dédiés à l'accompagnement pédagogique" indique l'Université dont nous publions le communiqué ci-dessous

Le premier Conseil d’Administration (CA) de l’année a voté favorablement deux points d'importance pour l'établissement : le volet enseignants et enseignant-chercheurs de la campagne emplois 2018 (25 voix pour, 8 contre, 2 votes blancs) et le budget initial de l'année 2018 (21 voix pour 13 contre, 1 vote blanc).

La rentrée de septembre 2018 sera marquée par une hausse importante du nombre de néobacheliers, estimée à environ 700 supplémentaires sur l'Académie de La Réunion. La campagne emplois qui a été soumise au vote des administrateurs ce jour répond à la fois aux besoins des filières en tension (STAPS, première année commune aux études de santé (PACES), notamment) et aux filières ouvrant leurs portes à la rentrée d'août 2018 (département Techniques de commercialisation de l'IUT) afin de donner les meilleures conditions de réussite aux étudiants.

Élaborée en concertation avec l'ensemble des composantes, le volet enseignants et enseignantschercheurs de la campagne emploi pour l'année 2018 contient 21 emplois, dont 6 créations. Celle-ci a recueilli l'aval du conseil d'administration ce jeudi matin avec 25 voix pour, 8 contre et 2 votes blancs.

Un budget en progression intégrant des moyens nouveaux (+ 5M€)

Deuxième point abordé voté favorablement en CA : le budget initial pour l'année 2018. En cohérence avec le contrat quinquennal de l’établissement et en concertation avec l'ensemble des composantes et services, celui-ci a été élaboré en intégrant des moyens en progression. Soumis au contrôle de légalité par le Rectorat et à l’analyse de la Direction Régionale des Finances Publiques, il a été adopté par les administrateurs avec 21 voix pour 13 contre et 1 vote
blanc.

Ces deux votes favorables constituent une excellente nouvelle pour l'Université de La Réunion qui peut se réjouir de la bonne santé financière dont elle jouit. En effet, dans un paysage universitaire national complexe, l'établissement fait partie de ces institutions dont la stabilité financière est avérée. Le budget voté pour 2018 s'élève à 134 millions d'euros, contre 129 millions d'euros en 2017. Ces cinq millions d'euros supplémentaires proviennent notamment de 1,57 millions d'euros de recettes de l'année 2017 basculées sur 2018 et de recettes mobilisées pour l'année en cours. Un budget complémentaire dans le cadre de la mise en oeuvre du plan Etudiant consolide cette assise budgétaire. Celui-ci se traduit par une dotation en masse salariale correspondant à 5 créations d’emplois, une enveloppe de 2100 heures complémentaires et des moyens dédiés à l’accompagnement pédagogique.

Sur ces 134 millions d'euros, 96,5 millions (soit 72 %) sont consacrés aux dépenses de masse salariale, qui assurent les salaires des 1241 emplois de l’établissement. À parts égales, fonctionnement et investissement se partagent les 28 % restants.

Pour cette année 2018, les priorités sont claires :

• Le développement de l’offre de formation et l’accompagnement des composantes
avec 7,68 millions d'euros

• L’amélioration des infrastructures et des conditions de vie au travail avec 5,59 millions
d'euros

• La recherche et la valorisation avec 4,39 millions d'euros

Le rayonnement à l'international, le déploiement de nouvelles missions transversales en matière de formation professionnelle, d'égalité femmes-hommes et prévention des discriminations et de mise en place d'une université numérique figurent également parmi nos priorités. Une solidité budgétaire permettant la réalisation de grands travaux

Le démarrage des travaux de construction sur le site de Terre-Sainte (le campus Santé, l'extension de l'IUT et les locaux de l’ESIROI), opérations du Contrat de Plan Etat-Région (CPER) validées par l’équipe présidentielle précédente, constitue notre poste de dépense principal en matière d’investissements.

Il s’agit d’une priorité pour le développement de notre établissement et pour tout le territoire. L’ensemble des financements associés sont actés et 15 millions d’euros de travaux seront engagés en 2018, dont les remboursements seront échelonnés en 2018 et 2019. La solidité de ce budget permet à l’établissement de prendre en charge l’ensemble de ces travaux, sans mobiliser son fond de roulement (épargne de l’établissement).
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !