La barge Zourite "sans doute" vendue (actualisé) :

NRL - "La digue coûtera beaucoup plus cher que le viaduc"


Publié / Actualisé
C'est un nouveau tournant dans les travaux de la Nouvelle Route du Littoral (NRL). La méga-barge Zourite, affectée à la pose des piles de la partie viaduc, devrait être vendue par le groupement en charge du chantier. Interrogée par Imaz Press, c'est ce que la Région Réunion laisse entendre ce vendredi 2 mars 2018, et qui confirmerait des propos avancés par Cécile Herbelin, membre du collectif Touch Pas Nout Roche.
C'est un nouveau tournant dans les travaux de la Nouvelle Route du Littoral (NRL). La méga-barge Zourite, affectée à la pose des piles de la partie viaduc, devrait être vendue par le groupement en charge du chantier. Interrogée par Imaz Press, c'est ce que la Région Réunion laisse entendre ce vendredi 2 mars 2018, et qui confirmerait des propos avancés par Cécile Herbelin, membre du collectif Touch Pas Nout Roche.

Alors que certains évoquent depuis quelques semaines la possibilité d'une NRL en "tout-viaduc", l'éventualité semble désormais prendre du plomb dans l'aile. La mission de la méga-barge Zourite devant prendre fin aux environs du mois d'octobre, le groupement en charge du chantier de la NRL aurait décidé de vendre la géante structure bleue pour le continent asiatique. 

Pour rappel, la partie viaduc reliera Saint-Denis à la Grande Chaloupe. La partie digue doit elle couvrir le restant depuis la Grande Chaloupe jusqu'à La Possession. 

Alors, si l'avancée des travaux de la partie viaduc se poursuit, quid de la situation de la future digue ? La possible vente de la méga-barge signifierait -à moins d'un retournement de situation- que la NRL sera bel et bien en digue entre la Grande Chaloupe et La Possession. Une projection qui jette de nouveau tous les regards vers les carrières, et pose de nombreuses questions.

"Ce que les Réunionnais doivent comprendre aujourd'hui, c'est que la construction de la digue coûtera désormais beaucoup plus cher que de faire une deuxième partie de la NRL en viaduc" lance Cécile Herbelin, membre du collectif Touch Pas Nout Roche. Pour elle, la Région Réunion doit "se décider cette année" sur le type de route souhaitée. En faisant référence notamment, au possible départ de Zourite loin de nos côtes.

- Dioré, symbolique -

Comment expliquer alors qu'une digue coûterait "beaucoup plus cher" qu'un viaduc en 2018 ? Cécile Herbelin explique que "les prix des matériaux et de leurs transports ont flambé depuis 2011". "Les propriétaires de carrières sont les premiers concernés" ajoute-t-elle. Elle prend l'exemple du cas de la carrière de Dioré à Saint-André, seule exploitable à l'heure actuelle. "Le prix des matériaux a flambé comme celui de leurs transports. L'exploitation nécessite de certains moyens. Et aujourd'hui, les exploitants sont donc obligés de vendre très cher pour rentrer dans leurs investissements. Sauf que personne ne veut acheter".

À lire aussi : Les procédures relatives aux carrières remises en cause - NRL : Un avenir qui s'écrit en pointillé

Une explication qui fait écho à un passage de l'avis d'autorité environnementale sur la NRL de 2011 établi par le Ministère de l'écologie, rappelle Cécile Herbelin. En page 14, il est précisé qu'un "accroissement du prix des matériaux issus des carrières ne saurait être exclu, généré par la concurrence entre les différents besoins quantitatifs à satisfaire sur l'île, et par le fait que, selon le schéma des carrières, il deviendra nécessaire d'ouvrir des carrières en roches massives".

Comme le relate la membre de Touch Pas Nout Roche, "le fonctionnement d'un chantier d'une maison et de ce type-là est différent". "Quand vous faites construire une maison, le constructeur doit rentrer dans le budget. Pour la NRL, c'est différent".

Si la carrière de Dioré est au point mort malgré qu'elle ait les autorisations nécessaires pour commencer, le flou reste total pour les autres carrières de l'île. Pour rappel, le 6 décembre dernier dans un arrêté, le Conseil d'Etat rendait compte d'un problème de taille. Le préfet ne peut cumuler la casquette d'autorité décisionnaire d'un projet et d'autorité environnementale. Cette compétence est dévolue à la mission régionale de l'autorité environnementale (MRAE) directement rattachée au ministère de l'environnement.

Conséquence, toutes les procédures engagées en vue de l’ouverture des différentes carrières d'extraction de roches massives en vue d’alimenter le chantier de la NRL sont entachées d’irrégularité, puisque signées par le préfet. Un arrêté qui fait donc craindre l’impossibilité pour le groupement en charge du chantier de recourir aux roches massives des autres carrières de l’île.

Cécile Herbelin pointe du doigt "le manque de visibilité donnée par la Région sur le besoin en matériaux". Elle réclame aujourd'hui "un audit externe pour avoir une réelle vision sur les matériaux nécessaires et nos sous". "Moi, comme tous les Réunionnais, je veux juste que la route soit opérationnelle le plus rapidement possible" clame-t-elle. Un abandon de la partie digue est-il possible ? "C'est possible à condition de refaire des appels d'offres etc… Ça prendra du temps" répond-elle. De quoi s'inquiéter, une nouvelle fois, sur la question des délais.

hf/www.ipreunion.com

   

10 Commentaire(s)

Jeff, Posté
Les hypocrites pleurent pour pas que les surfers capturent quelques requins mais ils sont prêt a retourner toute l'ile pour faire une route a 3 milliarrds d'€uros
Grincheux, Posté
depuis le début on sait que cette route coûtera pas loin de 3 MDS d'€, mais on a cru jouer avec la montre, monter en épingle la soi-disant opposition du député T ROBERT ( je remarque aucune action en justice de sa part ) et celle de 'association "touch pas nout roche" mais le temps suit son cours, et aujourd'hui, on est au milieu de la rivière, et on va noyer ce pauvre département, à cause d'études mal négociées. et le pauvre réunionnais se dit que l'on est obligé de finir cette route! oui, mais il existe des chefs d'œuvres inachevés dans le monde!
à force de prendre la population pour des idiots, un jour très prochain les échéances électorales arriveront et il faudra passer à la caisse, tonton bingo!
Lilou, Posté
Voila le résultat d'une politique démagogique, cédant devant les transporteurs qui ne représentent qu'un dixième des emplois réels et induis d'une route viaduc de bout en bout.
A cause de 4 grandes gueules, bloqueurs de routes, les Réunionnais vont payer cher la gestion de ce dossier.
Aucun bon sens de nos politiques, une fois de plus.
Jean Bernard, Posté
Ce système de commentaire doit être mise à jour
Claude Gindrey, Posté
Il est possible de réaliser entre la chaloupe et la possession un double tunnel complété au niveau de la claoupe par un tunnel en spirale qui désenclavera St Bernard où se trouve plein de surface propice à une implantation de villas ou petits immeubles au mieux HQE . Le tunnel est la solution retenu par le colleges d’experts internationaux il y a quinze ans . Mais hélas les (Ir)responsables de la pyramide inversée ont estimé que cela n’etait pas assez pharaonique : maintenant comme cela était prévu, ce projet NRL plongé dans l’eau en faisant un gros gros plouf 😞
Le tunnel aurait l’avantage de permette la création de deux ports supplémentaires à la possesion et à la chaloupe pour le yachting, la pêche , ou encore l’aquaculture 🤩
Jose, Posté
Sans être un expert, je n'arrive pas à admettre que le viaduc coûte plus cher que la digue !

Rien qu'en matériaux (qu'on a pas) et le transport de ces millions de m3 ! (Effectivement José, vous avez raison et nous disons en titre de l'article "La digue coûtera beaucoup plus cher que le viaduc" - webmaster)
Captain igloo, Posté
Donc une "mission régionale de l'autorité environnementale (MRAE) directement rattachée au ministère de l'environnement" serait plus indépendante que le préfet ? Dans un dossier où l'Etat est partenaire financier de la Région ? Ah oui, c'est sûr...
Candide, Posté
ça prendra du temps ... mais la Région a tout son temps, mais peut être pas Didix qui voudrait voir sa marque dans l'Histoire avant de passer l'arme à gauche !
Jean, Posté
pas compris 'la mission devant prendre octobre' ? ("Devant prendre fin en octobre", c'est corrigé grâce à vous Jean, merci - webmaster)
CHABAN, Posté
Pourquoi l'omerta sur ce dossier ?

Personne capable de dire les choses ?