[VIDÉO] Une journée portes ouvertes pour découvrir les métiers de l'artisanat :

Les apprentis ont du talent


Publié / Actualisé
Ce Jeudi 1er mars 2018, les Universités régionales des métiers et de l'artisanat de La Réunion (URMA), ont organisé leur journée portes ouvertes. Les cinq centres de formations par l'apprentissage de l'île ont présenté les 120 parcours en alternances destinés aux futurs apprentis allant du CAP à la licence pro. À l'URMA de Sainte-Clotilde, les apprentis ont animé la journée par des démonstrations de leur savoir-faire. Le président de la Chambre de métier et de l'artisanat (CMA), Bernard Picardo a participé à cette journée qui avait pour objectif "d'apporter aux jeunes des réponses concrètes sur l'apprentissage et l'éventail des possibilités qui s'offrent à eux"
Ce Jeudi 1er mars 2018, les Universités régionales des métiers et de l'artisanat de La Réunion (URMA), ont organisé leur journée portes ouvertes. Les cinq centres de formations par l'apprentissage de l'île ont présenté les 120 parcours en alternances destinés aux futurs apprentis allant du CAP à la licence pro. À l'URMA de Sainte-Clotilde, les apprentis ont animé la journée par des démonstrations de leur savoir-faire. Le président de la Chambre de métier et de l'artisanat (CMA), Bernard Picardo a participé à cette journée qui avait pour objectif "d'apporter aux jeunes des réponses concrètes sur l'apprentissage et l'éventail des possibilités qui s'offrent à eux"

Cette journée devait dons susciter des vocations et répondre aux interrogations des futurs apprentis qui se sont déplacés pour l'occasion. Le centre de formations avait prévu un parcours itinérant permettant de faire le tour de chaque laboratoire et atelier. "Cette journée est importante, parce que l'on montre nos métiers" a déclaré Bernard Picardo. Pour lui cette action "permet aux jeunes qui n'ont pas encore choisi leur orientation d'avoir des idées sur les métiers."

Bernard Picardo a aussi évoqué la réussite des jeunes dans le monde de l'entrepreunariat "un chef d'entreprise de l'artisanat sur deux à  La Réunion sort d'un CFA de la chambre des métiers".

Les élèves de tous les corps de métiers représentés se sont affairés pour présenter leurs savoir-faire.  Accompagnés de leurs formateurs, les aprentis des métiers de bouche, d’esthétique-cosmétique,  de diététique, de mécanique, de préparation en pharmacie, etc, ils ont  informé les visiteurs sur leurs qualification par diffférentes démonstrations de leur savoir-faire

Les stands des laboratoires des métiers de bouche faisaient l'objet de toutes les convoitises.  Les dégustations se faisaient de concert avec les préparations en live des mets destinés au buffet par les apprentis boulangers.

Caramels, bonbons et chocolats, François Taurin, formateur en pâtisserie, confiserie, chocolaterie présente le travail de ses apprentis. Ces apprentis, qui cumulent deux ans de formation suivent un apprentissage théorique au CFA mais une grande part de leur apprentissage se fait par la pratique.

L’apprentissage est ouvert en formation initiale pour les jeunes dès la sortie de la 3ème. Les contrats d’apprentissage offre une formation en alternance permettant aux jeunes d’être immergé dans la vie en entreprise dès le début de leur parcours de formation.
Sabine, 15 ans  a choisi le CAP d’esthéticienne par amour pour la profession.  Elle témoigne.

Pour Sabine, qui travaille en alternance au Spa d'un hôtel, " l'esthétique c'est bien mais il faut aussi s'accrocher parce qu'il y a quand même beaucoup de notions à retenir."

- Comment ça marche -

Les jeunes des centres d'apprentissages doivent passer une partie de leur cursus en entreprise auprès d'un maître d'apprentissage parallèlement à leur études au centre de formation. L'organisation pédagogique des contrats d'apprentissage prévoit deux lieux de formations : l'entreprise et le CFA.

Cette alternance permet d’acquérir ce qui ne s’enseigne pas en cours : l’expérience. Les professeurs de l’URMA valorisent et complètent cette expérience pour accompagner les jeunes vers une qualification professionnelle et l’obtention d’un diplôme et/ou d’un titre professionnel.

Ces parcours de formation sont individualisés et complets. Certains diplômes sont accessibles uniquement après le bac notamment pour les diplômes tels que les BTS (diététique, Management des unités commerciales, et métiers de l'environnement) ou le Brevet professionnel de préparateur en pharmacie. Du CAP à  la licence professionnelle, le CFA propose des formations initiales, mais aussi des formations continues destinées notamment aux personnes en réaorientations professionnelles ou aux demandeurs d'emploi.

Du CAP aux diplômes de l’enseignement supérieur, il est possible de suivre l’ensemble de son parcours de formation grâce à l’apprentissage. Le retour au statut scolaire est possible à tout moment. En fonction des situations, les URMA proposent des parcours de formation adaptés.

- Les Universités régionales des métiers de l'artisanat en bref -

• Avec une cartographie qui compte plus de 110 diplômes en apprentissage pour un potentiel d’accueil de plus de 3000 apprentis, et 5 nouveaux diplômes accessibles en alternance les URMA comptent 50% des apprentis de La Réunion. Les dispositifs de formations de l’URMA ont obtenu la certification AFNOR en 2017.

• L'URMA affiche un taux de réussite à l’examen de plus de 75%. En 2017, 579 jeunes ont pu décrocher un diplôme. Un dispositif d’accompagnement qui a permis de maintenir le taux de présence aux sessions d’examen à plus de 92%.

• Les métiers de l'artisanat favorisent la création d'entreprises individuelles.

sjb/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !