Il publie un livre en quête de vérité :

Disparition du MH370 : Un proche de victimes en appelle au président Macron


Publié / Actualisé
Père et époux de victimes de la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines en 2014, Ghyslain Wattrelos se bat aujourd'hui pour obtenir la vérité. Dans son livre "Vol MH370, une vie détournée" paru ce mercredi aux éditions Flammarion, le père de famille demande la vérité et en appelle au président Emmanuel Macron.
Père et époux de victimes de la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines en 2014, Ghyslain Wattrelos se bat aujourd'hui pour obtenir la vérité. Dans son livre "Vol MH370, une vie détournée" paru ce mercredi aux éditions Flammarion, le père de famille demande la vérité et en appelle au président Emmanuel Macron.

Sa femme et ses deux enfants était à bord du vol MH370 de la Malaysia Airlines le 8 mars 2014 partant de Kuala Lumpur, et à destination de Pékin. À quelques jours de la date anniversaire, Ghyslain Wattrelos dit appréhender "avec beaucoup de fureur puisqu'on ne sait rien de plus qu'il y a quatre ans et beaucoup de détermination parce que je suis persuadé que des gens savent" sur le plateau de France 3

Quatre ans après la mystérieuse disparition du Boeing et ses 239 passagers, il se confie à coeur ouvert dans un livre, "Vol MH370, une vie détournée". Et avance même qu'il s'apprête à écrire au président Emmanuel Macron : "J’aimerais qu’il me donne accès à tous les documents dont il dispose, par exemple aux clichés des satellites français montrant des objets flottants peu après la disparition de l’avion. Je lui demanderai aussi de faire pression sur les pays détenant des informations" comme le revèle le Journal du Dimanche

À lire aussi : Aviation - Disparition du vol MH370 : Une nouvelle zone d'exploration identifiée

- Détourné ou abattu - 

Pour Ghyslain Wattrelos, "il est évident que, depuis l’été dernier, la France a des informations qu’elle n’a pas données aux juges qui s’en occupent, aux familles et aux enquêteurs", a affirmé Ghyslain Wattrelos ce dimanche sur la télévision publique. "Il y a quelque chose qu’on ne veut pas dire dans cette histoire. Je ne crois pas qu’on ne sache pas ce qui s’est passé. Je suis persuadé que des tas de gens savent ce qui s’est passé. Je ne pense pas que tous ces pays soient impliqués. Je pense qu’il y a quelque chose qu’on ne veut pas dire et j’aimerais savoir quoi" a-t-il ajouté. 

L'homme a sa théorie pour expliquer cette opacité sur l'affaire :"Soit le Boeing a été abattu ou a heurté un avion militaire, au moment où les moyens de communication ont été coupés, et il est tombé en mer de Chine. Soit l’appareil a été détourné et abattu, plus loin à l’ouest, par un État qui ne peut pas le reconnaître", explique-t-il.

À lire aussi : Un flaperon avait été retrouvé à La Réunion en 2015 - MH370 : Fin des recherches dans deux semaines

- Des photos introuvables - 

Depuis le 8 mars 2014, une vingtaine de débris découverts sur le littoral de l'océan Indien au large de l'Afrique de l'Est ont été identifiés comme appartenant probablement ou certainement au Boeing 777 de Malaysia Airlines. Mais l'épave reste toujours introuvable. Les recherches abandonnés en 2017 ont repris par le biais d'une société américaine. Ghyslain Wattrelos mène lui sa propre enquête, parallèle à celle des autorités françaises et étrangères. 

D'après lui, de nombreuses données ont été gardées confidentielles: "Les Australiens ont sorti une photo française, il y a quelques mois, alors que la France nous disait ne rien avoir. Il y a quatre ans, la France a envoyé pas mal de photos satellites aux enquêteurs malaisiens et australiens montrant des débris. Or, moi, quand j'ai vu le président de la République il y a quelques mois (à l'époque François Hollande), il m'a toujours affirmé que la France n'avait aucune information", assure le Français.  

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !