Fleuron du Groupe Apavou :

L'hôtel le Saint-Denis est liquidé


Publié / Actualisé
En difficulté financière depuis plusieurs années, le Groupe Apavou vient de se voir infliger un coup dur. Ce mercredi 7 mars 2018, le tribunal de commerce a notamment prononcé la liquidation de l'hôtel le Saint-Denis, fleuron du Groupe et de l'hôtellerie. Les magistrats ont écarté les offres de reprises. L'établissement donc doit fermer ses portes et une quarantaine d'employés vont se retrouver au chômage. A la suite de la décision du tribunal le groupe Apavou a publié le communiqué suivant :
En difficulté financière depuis plusieurs années, le Groupe Apavou vient de se voir infliger un coup dur. Ce mercredi 7 mars 2018, le tribunal de commerce a notamment prononcé la liquidation de l'hôtel le Saint-Denis, fleuron du Groupe et de l'hôtellerie. Les magistrats ont écarté les offres de reprises. L'établissement donc doit fermer ses portes et une quarantaine d'employés vont se retrouver au chômage. A la suite de la décision du tribunal le groupe Apavou a publié le communiqué suivant :

"Aujourd’hui, le Groupe Apavou à La Réunion, ce sont 425 millions d'euros d’actifs pour 130 millions d'euros de dettes. Afin de renforcer le Groupe, l’évolution du modèle économique et de la gouvernance s’appuient sur les deux principales activités :

1. La valorisation de la Foncière
Le Groupe se voit conforté aujourd’hui avec un parc rénové à 65% durant ces quatre dernières années.

175 millions d'euros d’actifs sont en cours de cession pour faire face d’une part au passif total et d’autre part à la recapitalisation du Groupe :

- 35 millions d'euros en compromis,
- 94 millions d'euros en négociation sur BLI,
- 25 millions d'euros en négociation avancée,
- 20 millions d'euros de cession de promotions financées constituant son
fond de roulement.

Concernant les 250 millions d'euros d’actifs non cédés, la gestion estexternalisée et confiée à des experts :

- hôtellerie : négociation en cours
- commerces : gérés par la société Inovista
- logements : négociations en cours

La rentabilité de la Foncière est ainsi confortée dans les meilleures conditions pour la pérennité du Groupe.


2. Le développement
Fort de quatre années de réserve foncière, la volonté du Groupe est toujours de répondre aux besoins de notre département en :
- réalisant une gamme multi produits (logements, tourisme & loisirs, résidences séniors, locaux d’activités,… )
- réorganisant sa stratégie de commercialisation en développant significativement la vente en bloc des programmes et ce, à hauteur de 50%.

Pour veiller au bon déroulement de ce plan qui s’inscrit dans une démarche constructive, la gouvernance du Groupe évoluera par la mise en place d’un Conseil d’Administration, composé des membres de la famille et d’administrateurs extérieurs.

Suite à la décision de ce jour du Tribunal de Saint-Denis :
- d’adopter le plan de BLI (foncière de logements valorisée à 220 millions d'euros),
- d’adopter le plan de Prologia (foncière de locaux professionnels) valorisée à 35 millions d'euros,
- de rejeter les plans de Alia, Batipro (foncière de 110 millions€), Batipro Promotion (promotion immobilière),

Nous sommes amenés en conséquence à formuler une action en appel et une demande de suspension des jugements émis ce jour.
En complément, nous apportons notre soutien à tout notre personnel, et notamment au personnel de la SREGH (exploitation Hôtel Le Saint-Denis), liquidée ce jour, alors qu’un acquéreur du tissu économique local a formulé une offre de reprise de l’ensemble des salariés (40 emplois). Nous tenons à préciser que nous restons à l’écoute de l’ensemble des entreprises partenaires, qui nous ont toujours soutenues durant toutes ces années".

 

   

2 Commentaire(s)

Vanille, Posté
De l abus tout simplement
Talys, Posté
Pour la continuité de la Nouvelle Route du Littorale et de la Nouvelle Entrée Ouest serait bien de disposer de ce terrain là....