Particulièrement à Salazie :

Dumazile, fort en eau


Publié / Actualisé
Ça y est, le cyclone tropical Dumazile s'est éloigné de La Réunion. Le système a laissé beaucoup d'eau dans son sillage : en l'espace de trois jours, il est tombé l'équivalent de deux, voire trois mois de pluie sur plusieurs secteurs de l'île. Les hauts du département ont surtout été frappés, avec des seuils remarquables du côté de Salazie. Des pluies qui ont été la bienvenue, après un mois de février à la pluviométrie fortement déficitaire, sauf sur le Sud-Ouest.
Ça y est, le cyclone tropical Dumazile s'est éloigné de La Réunion. Le système a laissé beaucoup d'eau dans son sillage : en l'espace de trois jours, il est tombé l'équivalent de deux, voire trois mois de pluie sur plusieurs secteurs de l'île. Les hauts du département ont surtout été frappés, avec des seuils remarquables du côté de Salazie. Des pluies qui ont été la bienvenue, après un mois de février à la pluviométrie fortement déficitaire, sauf sur le Sud-Ouest.

C'est la journée de ce lundi 5 mars qui a été la plus pluvieuse de l'épisode cyclonique. Des cumuls de pluie importants ont été relevés, plus particulièrement dans l'intérieur de l'île,plus particulièrement dans l'intérieur de l'île, ainsi que dans les Hauts du Nord et de l'Est. En 24 heures, - de 17 heures à 17 heures - des valeurs remarquables ont été observées : 685 mm à Grand Ilet du côté de Salazie, 455 mm à Cilaos, 393 mm à Aurère dans le cirque de Mafate, 495 mm à La Plaine des Palmistes, 382 mm à La Plaine des Cafres, 356 mm au Brûlé Val fleuri dans les Hauts du Nord, 357 mm au Baril à St-Philippe, 172 mm à Gillot, 202 mm à St-Benoît. Ces pluies sont venues se surajouter aux pluies déjà tombées depuis ce samedi, si bien que
des lames d'eau conséquentes ont été totalisées. En l'espace de 72 heures, il est l'équivalent de de deux mois de pluies à Grand Îlet (1513mm) et à Mare à Vieille Place (1096 mm).

 

Ces pluies sont les bienvenues : selon le dernier résumé climatologique de Météo France pour le mois de février, la pluviométrie était fortement déficitaire sur l'île, sauf sur le Sud-Ouest. "En l'absence d'épisode pluvieux généralisé, le bilan est fortement déficitaire (-50 %). Les forts déficits concernent surtout le Nord-Est et l'Est alors que le Sud-Ouest grâce aux ondées orageuses d'évolution diurne est excédentaire" indique le bulletin. Dumazile a donc renversé la vapeur ou, du moins, permis un retour à l'équilibre. Le mois de janvier avait, quant à lui, permis un bilan très largement exédentaire. Il avait plu, en moyenne, presque deux fois plus que d'habitude, sur le département.

 

Les sols, déjà bien saturés, ne devraient cependant pas respirer longtemps ! Des pluies sont encore attendues dès le début de la semaine prochaine, avec la probabilité de formation d'une cyclogenèse. Pas facile de faire sa lessive ou de profiter d'activités en plein air en ce moment.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !