La forte tempête tropicale Eliakim entrera à Madagascar ce vendredi :

À La Réunion - Des fortes pluies à venir, mais pas autant que pour Dumazile


Publié / Actualisé
Eliakim s'est renforcé dans la nuit du jeudi 15 mars au vendredi 16 mars 2018 et a atteint le stade de forte tempête tropicale. À 11 heures ce vendredi 16 mars 2018, le système se trouvait à 790 km au nord-ouest de La Réunion (15.6 Sud / 50.4 Est.). Elle se déplace vers l'ouest à 13km/h. Eliakim devrait aborder dans la journée sur les côtes nord-est de Madagascar dans la région de Maroantsetra. Selon Météo France le système pourrait avoir alors atteint le stade de cyclone. Pour La Réunion, des fortes pluies sont attendues pour les jours à venir avec de la houle, mais il ne devrait pas y avoir autant de précipitations que pour Dumazile et il n'y aura quasiment pas de vents forts. Les côtes nord de La Réunion, de la Pointe des Galets à Champ Borne en passant par Saint-Denis, sont en vigilance forte houle depuis 16 heures ce vendredi. Des vagues de cinq à six mètres déferlent déjà. Les voies côté mer de la route du littoral sont fortement impactées. Au moins deux voitures ont été touchées tôt ce vendredi matin. Seuls des dégâts matériels sont à signaler. La houle devrait s'amortir dans le courant de l'après-midi
Eliakim s'est renforcé dans la nuit du jeudi 15 mars au vendredi 16 mars 2018 et a atteint le stade de forte tempête tropicale. À 11 heures ce vendredi 16 mars 2018, le système se trouvait à 790 km au nord-ouest de La Réunion (15.6 Sud / 50.4 Est.). Elle se déplace vers l'ouest à 13km/h. Eliakim devrait aborder dans la journée sur les côtes nord-est de Madagascar dans la région de Maroantsetra. Selon Météo France le système pourrait avoir alors atteint le stade de cyclone. Pour La Réunion, des fortes pluies sont attendues pour les jours à venir avec de la houle, mais il ne devrait pas y avoir autant de précipitations que pour Dumazile et il n'y aura quasiment pas de vents forts. Les côtes nord de La Réunion, de la Pointe des Galets à Champ Borne en passant par Saint-Denis, sont en vigilance forte houle depuis 16 heures ce vendredi. Des vagues de cinq à six mètres déferlent déjà. Les voies côté mer de la route du littoral sont fortement impactées. Au moins deux voitures ont été touchées tôt ce vendredi matin. Seuls des dégâts matériels sont à signaler. La houle devrait s'amortir dans le courant de l'après-midi

La septième perturbation tropicale de la saison dans le bassin a donc été baptisée de jeudi 15 mars Eliakim. Après avoir été influencée par Ava, Berguitta ou encore tout récemment Dumazile, La Réunion va connaître un nouvel épisode pluvieux. Point notable selon Jacques Ecormier, chef prévisionniste à Météo-France : "des fortes pluies du niveau de celles qu'on a connu pendant Dumazile sont d'ores et déjà exclues". Reste que le système Eliakim devrait toutefois bien arrosé le département. 
 

Pour les prévisionnistes de Météo-France, Eliakim devrait transiter lundi au plus près de nos côtes à environ 600 kilomètres. Une incertitude reste toutefois grande selon Jacques Ecormier : savoir dans quel état le système ressortira en mer. Chose certaine la Grande île sera elle bien impactée.

D'après le dernier bulletin du Centre météorologique régional spécialisé, Eliakim pourrait toucher terre sur la côte Nord-Est de Madagascar, dans la région de Masoala et de l'île Sainte-Marie, au stade de cyclone tropical. 
 

 

- Madagascar sérieusement menacée - 

Depuis ce jeudi 15 mars à 9 heures, les services météorologiques malgaches ont déclenché l'alerte cyclone jaune pour une grande partie du Nord et Nord-Est de l'île, et l'alerte cyclone verte pour le centre et le centre Est. Les habitants des régions concernées par l'alerte jaune sont invités à se mettre à l'abri : 
 


Selon les dernières prévisions de Météo France Eliakim entrera dans le courant de la journée de vendredi sur les terres malgaches par la cêe nord-est au niveau de l'île Sainte-Marie et de la ville de Maroantsetra. Des vents soufflant à 150km/h sont attendus dans cette région déjà frappée par plusieurs intempéries importantes au cours des derniers mois. Eliakm devrait ressortir en mer ce dimanche dans la journée de Toamasina (Tamatave)

Si le météore est pour le moment encore très large, 1.500 kilomètres lors de sa formation, il devrait rétrécir de taille avec son intensification. La menace est très sérieuse pour la Grande île. Les vigilances fortes pluies, vents forts et forte houle de niveau rouge ont été déclenché par Météo Madagascar ce jeudi. 
 


Sur place, la population malgache comme déjà à s'activer pour protéger les lieux d'habitations. Les cours seront suspendus ce vendredi dans plusieurs régions menacées.

 


De son côté, la compagnie aérienne Air Madagascar a annoncé que ses vols sur la côte Est sont très perturbés.

 




hf/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !