Pour avoir des renforts dans les meilleurs délais :

Un réseau commun à la gendarmerie et la police de Saint-Paul


Publié / Actualisé
Ce lundi 26 mars 2018, la gendarmerie de Saint-Paul a signé une convention avec la police municipale de la commune de Saint-Paul pour l'utilisation du réseau Quartz. Le dispositif : une radio qui ressemble à un petit téléphone et qui permet aux forces de l'ordre de rester perpétuellement en contact. Le préfet, présent lors de cette signature, a salué l'utilisation de cet outil. Il espère voir d'autres polices municipales participer à cette "inter-opérabilité".
Ce lundi 26 mars 2018, la gendarmerie de Saint-Paul a signé une convention avec la police municipale de la commune de Saint-Paul pour l'utilisation du réseau Quartz. Le dispositif : une radio qui ressemble à un petit téléphone et qui permet aux forces de l'ordre de rester perpétuellement en contact. Le préfet, présent lors de cette signature, a salué l'utilisation de cet outil. Il espère voir d'autres polices municipales participer à cette "inter-opérabilité".

"Aujourd'hui, nous mettons en oeuvre une convention avec la mairie de Saint-Paul et sa police municipale pour qu'il puissent travailler avec nous sur un réseau sécurisé et durci. C'est une première dans le département. Le réseau Quartz est spécifique à l'Outre-Mer et la mairie de Saint-Paul est la première à intégrer le dispositif qui comprend aussi la préfecture et le SDIS" précise le général de gendarmerie Xavier Ducept. D'autres communes se sont montrées intéressées par le dispositif et pourraient également s'y intégrer.

 

 

Cet outil "efficace, somple d'utilisation et très résistant" permet le partage d'information sur des matériels sécurisés. Même en cas de dégradation météorologique, le réseau peut continuer de fonctionner. La participation à ce dispositif s'inscrit dans le cadre de la police de proximité, officiellement lancée par le ministre de l'Intérieur au début du mois de février.

 

Le dispositif : une radio aux allures de téléphone qui fonctionne partout, à plusieurs ou en mode "poste à poste".

 

En cas de difficultés, un petit bouton rouge permet d'être entendu par l'ensemble des patrouilles de proximité. Le préfet Amaury de Saint-Quentin, présent lors de cette signature, a salué cette "véritable inter-opérabilité". Lui aussi a d'ailleurs le même téléphone dans son bureau. Il espère voir d'autres communes emboîter ainsi le pas à Saint-Paul en intégrant ainsi ce réseau spécifique à l'Outre-Mer.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !