Il arrivera avant la fin de la semaine :

Dominique Sorain nommé préfet de Mayotte


Publié / Actualisé
Ce mercredi 28 mars 2018, Dominique Sorain, ancien préfet de La Réunion et actuellement directeur de cabinet de la ministre des Outre-Mer, a été nommé nouveau préfet de Mayotte. Il a été mandaté par le gouvernement pour trouver une issue à la crise à Mayotte en qualité également de délégué interministériel.
Ce mercredi 28 mars 2018, Dominique Sorain, ancien préfet de La Réunion et actuellement directeur de cabinet de la ministre des Outre-Mer, a été nommé nouveau préfet de Mayotte. Il a été mandaté par le gouvernement pour trouver une issue à la crise à Mayotte en qualité également de délégué interministériel.

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a annoncé que Dominique Sorain prendra ses fonctions avant la fin de la semaine. Il remplace Frédéric Veau, arrivé à la préfecture de Mayotte en 2016. 
 



Mayotte est agitée depuis un mois par un mouvement social qui dénonce l'insécurité et l'immigration clandestine venue des Comores, où le revenu moyen par habitant est treize fois inférieur à celui du département français.
Composées de quatre îles (Grande-Comore, Anjouan, Mohéli et Mayotte), les Comores ont proclamé leur indépendance de Paris en 1975, mais celle de Mayotte a alors décidé de rester dans le giron de la France, au grand dam de Moroni qui en revendique la souveraineté.

Le nouveau préfet de Mayotte, Dominique Sorain, nommé également "délégué du gouvernement", était jusqu'alors directeur de cabinet de la ministre des Outre-mer. Il remplacera Frédéric Veau.
M. Sorain sera "accompagné d'une équipe interministérielle qui viendra renforcer les services de l'État sur place", a indiqué la ministre.
Autour du délégué, "l'équipe interministérielle sera en lien direct avec élus, acteurs du mouvement social, société civile et présentera, dans un délai d?un mois, un train de mesures sociales et économiques en faveur du développement et du redressement de Mayotte", a-t-elle précisé.
"Les entraves à la circulation, la mise en danger d'autrui, les opérations de justice communautaire et le racket organisé sur certains barrages sont des faits graves passibles de poursuites", a souligné la ministre.
Les autorités françaises ont multiplié dernièrement les expulsions de Comoriens sans papiers. Moroni a riposté mercredi dernier en refusant de laisser rentrer sur son territoire ses citoyens refoulés. Mais vendredi, Moroni a promis un renforcement des mesures de sécurité sur l'île d'Anjouan, principal point de départ des immigrants clandestins vers Mayotte, notamment pour "traquer" les passeurs.

www.ipreunion.com avec l'AFP

 

   

3 Commentaire(s)

Abdouroihamane, Posté
Je pense que c'est une bonne initiative de la part de Mme la Ministre des Outre-mer de nommé M. Dominique Préfet du 101 département français mais aussi c'est une espoirs pour nous les mahorais(e)s qui vivont depuis plusieurs semaine, une semaine de cauchemard. Nous l'accueillirons avec le grand plaisir a Mayotte.
Joseph, Posté
Mayotte, faisant partie de l'archipel des Comores, pourquoi vouloir faire de cette Île un département Français au forceps ?
CACTUS, Posté
si un nouveau préfet arrive à Mayotte pour appliquer une nouvelle politique du gouvernement, c'est interessant. si ce n'est pas le cas, ce changement n'a pas d'utilité. au delà des carences en matière d'éducation, sociale et économique, l'insécurité est un point essentiel qui est primordiale dans une société qui se veut prospère. les nombres d'agressions de sang qu'ont connu les touristes venus ce dernier temps à Mayotte ne laisse pas un espoir quand on connait la place que prend le tourisme dans l'économie mahoraise. ne parlons pas des dossiers dans le domaine d'agression, qui sont à traiter par la police et gendarmerie. il n'y aura pas d'avenir paisible à Mayotte tant que ce fléau n'est enrayé.