Saint-Denis (actualisé) :

Quatre policiers ont été blessés dans des violences au Chaudron


Publié / Actualisé
Des violences urbaines se sont produites ce dimanche soir 8 avril 2018. Quatre policiers ont été blessés au visage par des projections de liquide toxiques. Nous publions ci-dessous, les réactions des syndicats de policiers (photo d'archives)
Des violences urbaines se sont produites ce dimanche soir 8 avril 2018. Quatre policiers ont été blessés au visage par des projections de liquide toxiques. Nous publions ci-dessous, les réactions des syndicats de policiers (photo d'archives)

• Unité SGP police FO

Ce jour à 18h00, nos collègues de la police secours de Saint Denis sont appelés pour porter assistance aux pompiers pour un accident à proximité de la poste du Chaudron. A peine sur place, nos collègues sont caillassés et reçoivent également des " projectiles liquides toxiques ".quatre policiers sont blessés. Certains ont été touchés à la tête et ont des brulures au niveau du visage.Unité SGP Police FO dénonce l'escalade des violences à l'encontre des Policiers.

Unité SGP Police FO condamne fermement ces actes et exige des peines exemplaires contre les auteurs de ces agressions.Unité SGP Police FO apporte son soutien à nos collègues blessés et à leurs familles.

• Unsa Police

A ceux qui pensent que "la police y bouge pas, ce dimanche 08/04/2018 des policiers en intervention sur le secteur du chaudron en fin d'après midi, ont été pris une nouvelle fois pour cible, victimes de jets de galets et aspergés par un liquide manifestement toxique.

Quatre policiers ont été blessés et orientés vers les urgences, l'un d'eux présentant des brûlures. Ces évènements viennent rappeler si besoin était la dangerosité du métier et les difficultés récurrentes que rencontrent nos collègues. Chaque intervention même dans le cadre de missions classiques peut dégénérer à tout moment, preuve en est.

L'Unsa Police dénonce fermement les violences commises à l'encontre des policiers. Tolérance zéro et peines exemplaires pour ceux qui commettent des violences envers les forces de l'ordre.

L'Unsa Police demande des réponses politiques claires, ainsi qu'un arsenal de mesures sécuritaires et judiciaires pour permettre à la police et à la justice de prévenir plus efficacement les inéluctables passages à l'acte.

L'Unsa Police apporte son soutien aux collègues blessés.

• Alliance police nationale

Suite à un accident à proximité d'un bar où plus d'une cinquantaine de jeunes étaient rassemblés, la police a subit des jets de projectiles. En attendant les pompiers et d'être en nombre suffisant, des jeunes ont balancé une bouteille sur le véhicule de la police.

4 policiers se trouvant à proximité ont reçu des éclats de verre et des projections de liquide aux visages. Pour Alliance police nationale, il s'agit d'actes gratuits portants atteintes aux policiers.

Pour rappel la Police est là pour faire respecter la loi et pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Nous ne sommes pas là pour servir de défouloir à des jeunes en manque de repères. Ils sont où les médiateurs ? Ce n'est pas leur rôle d'anticiper ce genre de problème ? A moins qu'ils ne travaillent pas le week-end !

Il faut trouver des solutions pour que le chaudron ne devienne pas une zone de non droit. Ce n'est pas normal que policiers et pompiers ne puissent faire leur travail sans être la cible de violences.

Alliance police nationale dénonce les violences envers les policiers.
Alliance police nationale apporte son soutien à tous les collègues blessés
Alliance police nationale réclame des peines exemplaires pour les agresseurs de policiers.
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !