[PHOTOS] Occupation de la plage de l'Hermitage :

Les paillotes de la discorde


Publié / Actualisé
La colère était sur le sable de l'Hermitage ce dimanche 8 avril 2018. A l'appel du l'appel du KURR (Kolektif Union Rényoné responsab) entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées à proximité des paillotes de plage. Objet de la protestation la non application par la préfecture de la décision du tribunal administratif de suspendre les autorisations d'occupation temporaire du domaine public maritime par ces restaurants de plage. Le sentiment d'injustice, de l'existence d'une justice à deux vitesses, a débouché sur une grande colère. Elle s'est exprimée à sa façon, sans doute excessive, sans doute maladroite, sans doute - en fait surtout -, alimentée par cette profonde à impression de ne pas être pris en considération. Ce sentiment est sans doute plus présent que jamais ce lundi matin. A prendre... en considération sachant que la décision du tribunal administratif remonte au 16 mars dernier (Photos Imaz Press Réunion)
La colère était sur le sable de l'Hermitage ce dimanche 8 avril 2018. A l'appel du l'appel du KURR (Kolektif Union Rényoné responsab) entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées à proximité des paillotes de plage. Objet de la protestation la non application par la préfecture de la décision du tribunal administratif de suspendre les autorisations d'occupation temporaire du domaine public maritime par ces restaurants de plage. Le sentiment d'injustice, de l'existence d'une justice à deux vitesses, a débouché sur une grande colère. Elle s'est exprimée à sa façon, sans doute excessive, sans doute maladroite, sans doute - en fait surtout -, alimentée par cette profonde à impression de ne pas être pris en considération. Ce sentiment est sans doute plus présent que jamais ce lundi matin. A prendre... en considération sachant que la décision du tribunal administratif remonte au 16 mars dernier (Photos Imaz Press Réunion)
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !