[VIDEO] Paillotes dégradées à l'Hermitage :

Les deux hommes interpellés ressortent libres du tribunal


Publié / Actualisé
Ce mardi 10 avril 2018, deux manifestants anti-paillotes sont présentés au tribunal de Champ-Fleuri, à Saint-Denis. Une foule composée de plusieurs dizaines de personnes est venue en soutien au palais de justice. Ils ont été placés en garde à vue ce dimanche et ce lundi. Ce mardi, ils sont ressortis libres du tribunal. Placés sous contrôle judiciaire, ils ont été convoqués au tribunal correctionnel en mai.
Ce mardi 10 avril 2018, deux manifestants anti-paillotes sont présentés au tribunal de Champ-Fleuri, à Saint-Denis. Une foule composée de plusieurs dizaines de personnes est venue en soutien au palais de justice. Ils ont été placés en garde à vue ce dimanche et ce lundi. Ce mardi, ils sont ressortis libres du tribunal. Placés sous contrôle judiciaire, ils ont été convoqués au tribunal correctionnel en mai.

Plusieurs dizaines de personnes sont venues au palais de justice de Champ-Fleuri soutenir les deux gardés à vue dans le cadre de cette affaire. "Injustice, injustice !" scande la foule, alors que le véhicule des forces de l'ordre arrive au palais de justice. À son bord, les deux hommes interpellés suite à la dégradation des paillotes de l'Hermitage ce dimanche. Ils ont été déférés.

Anthony K. et Clément D. sont finalement ressortis libres du tribunal en fin de journée. Placés sous contrôle judiciaire, il sont convoqués devant le tribunal correctionnel en mai.

Pour rappel, des dégradations ont été commises ce dimanche sur la plage de l'Hermitage, lors d'une manifestation anti-paillotes. Des restaurants ont été en partie détruits. À la suite de ces événements, un premier individu a été placé en interpellé à Sainte-Anne et placé en garde à vue. Il aurait manipulé une masse sur les lieux. Un autre homme a été interpellé ce lundi à Saint-Paul.

Ce lundi, la famille et les proches d'un des deux gardés à vue sont restés jusque tard dans la soirée devant les locaux de la gendarmerie de Saint-Gilles.

Lire aussi - Deux hommes en garde à vue pour avoir dégradé des paillotes

Pour rappel, les heurts de ce dimanche sont survenus lors d'une manifestatin où plusieurs centaines de personnes ont protesté contre les paillotes sur la plage.

   

2 Commentaire(s)

Jose, Posté
Guerriers d'opérette !
Louis, Posté
C est idiot d agir de cette sorte peut être avaient t ils auparavant des litiges avec les proprietaires, plutôt un règlement de compte on peut manifester mais pas detruire , ont ils pense au personnel ont ils pense aux touristes peut etre iront ils a Maurice ces gens la est qu ils nettoient et ramassent leurs détritus??? car souvent c est sale .je pense que cela a était une mauvaise idée je ne vois qu' un règlement de compte ils ont oublié que l'on a une justice ils ont agit comme des voyoux