Trafic de drogue dans le sud :

Saint-Pierre - Trois personnes en détention provisoire


Publié / Actualisé
Outre celui démantelé par la police ce lundi 16 avril 2018, un autre trafic de stupéfiants a été mis au jour par les gendarmes ce mardi. 14 personnes ont été interpellées par les militaires de la Brigade de recherches de Saint-Pierre. Présentés à un juge d'instruction à l'issue de leur garde à vue, trois mis en cause ont été placés en détention provisoire et quatre placées sous contrôle judiciaire. Tous ont été mis en examen des chefs d'acquisition, transport, détention, offre ou cession de stupéfiants. Les sept autres personnes ont été remises en liberté sans mise en examen. Le procureur de Saint-Pierre a publié le communiqué suivant ce vendredi soir
Outre celui démantelé par la police ce lundi 16 avril 2018, un autre trafic de stupéfiants a été mis au jour par les gendarmes ce mardi. 14 personnes ont été interpellées par les militaires de la Brigade de recherches de Saint-Pierre. Présentés à un juge d'instruction à l'issue de leur garde à vue, trois mis en cause ont été placés en détention provisoire et quatre placées sous contrôle judiciaire. Tous ont été mis en examen des chefs d'acquisition, transport, détention, offre ou cession de stupéfiants. Les sept autres personnes ont été remises en liberté sans mise en examen. Le procureur de Saint-Pierre a publié le communiqué suivant ce vendredi soir

"Dans le cadre d'un dossier d'information judiciaire ouvert contre X par le parquet de Saint-Pierre en octobre 2017 et relatif à un trafic de stupéfiants (essentiellement de l’ecstasy mais aussi de la cocaïne et de la résine de cannabis) qui s'est déroulé sur le ressort du TGI de Saint-Pierre entre 2015 et avril 2018, 14 personnes ont été placées en garde-à-vue le 17 avril au matin à l'issue d'investigations menées par la Brigade de recherches de Saint-Pierre sous l'autorité d’un juge d'instruction.

Lors des perquisitions ont été saisis 400 cachets d'ecstasy (valeur marchande : 25 euros l'unité), 30 gr de MDMA et 12 000 euros au titre des avoirs criminels, ainsi que près de 140 pieds de zamal, environ 2 kg d'herbe de cannabis et 4 armes à feu.

A l’issue des garde-à-vue, les 19 et 20 avril, sept personnes ont été mises en examen des chefs d’acquisition, transport, détention, offre ou cession de stupéfiants.

Quatre ont été placées sous contrôle judiciaire ; un seul parmi eux a déjà été condamné pour des faits de même nature il y a près de 10 ans. Trois ont été placées en détention provisoire; parmi eux, deux ont été condamnés à une reprise du temps de leur minorité.

Les investigations se poursuivent sous l’autorité du juge d’instruction".

Lire aussi : Saint-Denis - Saint-Pierre - Perquisitions des gendarmes, 14 personnes en garde à vue

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !