La Seor cherche des bénévoles pour la dératisation :

Pour sauver le tuit-tuit, il faut tuer les rats


Publié / Actualisé
La saison 2018 de dératisation pour la sauvegarde du tuit-tuit démarre en juin. Dans ce cadre, la Seor recherche un maximum de bénévoles pour sauver l'espèce au coeur de la forêt de la Roche Écrite. Les intéressés sont invités à s'inscrire par mail ou téléphone (Photo Seor/Martinez).
La saison 2018 de dératisation pour la sauvegarde du tuit-tuit démarre en juin. Dans ce cadre, la Seor recherche un maximum de bénévoles pour sauver l'espèce au coeur de la forêt de la Roche Écrite. Les intéressés sont invités à s'inscrire par mail ou téléphone (Photo Seor/Martinez).

"Allon sauv nout tuit-tuit' clame la Seor. Oiseau endémique de La Réunion, le tuit-tuit est une des espèces les plus rares au monde. Il ne vit que dans la forêt de la Roche Écrite et doit lutter face à son principal et redoutable prédateur : le rat. Dans ce cadre, une campagne de dératisation démarre en juin et se tiendra jusqu'en août. Afin de mener l'opération à bien, la Seor recherche un maximum de bénévoles. Cela fait maintenant deux ans que la société organise ce type de chantier participatif.

Au programme : ambiance conviviable, découverte des oiseaux, bivouac et carri. Pour vous inscrire, contactez la SEOR par téléphone au : 0262 20 46 65 ou par mail sur : benevoleseor@gmail.com. Attention, les futurs participants "doivent savoir que les journées sont relativement physiques et nécessitent plusieurs heures de marche, le tout avec 10 kilos de raticide sur le dos". Pour ceux qui s'attendaient à une petite balade de santé, il faudra repasser.

Les raticides seront transportés dans des sacs poubelles épais, fournis par la Seor. L'objectif de chaque équipe, constituée de 2 à 3 bénévoles et d'un salarié Seor : le renouvellement du raticide sur 30 à 40 postes par jour.

   

1 Commentaire(s)

Henri, Posté
Et pour supprimer les rats, il faudrait avant supprimer les pollueurs, et c'est pas gagné !